6 articles avec week-end

Un samedi à Paris

Publié le par imaginer

Un samedi à Paris

Habituellement le samedi nous nous baladons dans un quartier de Paris, selon l'envie du jour. Entre la Covid, le confinement et les allers-retours à Charleville, voilà longtemps que nous ne nous étions pas promenés juste pour le plaisir. Chéri avait envie d'aller au quartier indien, derrière la gare du Nord. Faire quelques courses, manger un Thali. Au moins un an que nous n'en avons pas mangé.

Mais avant ça, ce matin, levée sept heures, j'ai mangé du muesli cuit dans du lait d'amandes, un kiwi.

A neuf heures, dernière séance avec Philippe puisqu'il prenait son train cet après-midi pour deux semaines de vacances. Séance en visio donc. 

Après chaque séance en visio, Philippe prend une photo, il adore jouer avec les filtres, et fait une story sur Instagram en me taguant. Ou c'est moi qui fais la story... Ce matin, il a fait celle-là.

Ensuite, j'ai bu un thé avec Chéri qui prenait son petit déjeuner. Douche, maquillage et hop nous voilà partis. Que c'est agréable de se promener en voyant les terrasses pleine de gens souriants, Paris qui revit, qui bourdonne. Surtout derrière la gare du nord dans le quartier indien:-)

Nous nous sommes régalés d'un thali végétarien, avec lassi à la rose pour moi, à la banane pour Chéri.

J'ai donné à Chéri deux de mes petits pots, celui avec le yaourt au concombre (rien à faire, je n'aime pas le yaourt), et celui au premier plan à droite, c'était le dessert, de la semoule à l'eau de rose, impossible de la manger je n'avais plus faim.

Et il a goûté à tous les autres petits pots, chacun remplis de légumes plus ou moins épicés et relevés. Malgré cela, impossible pour moi de tout manger, je n'ai plus l'habitude de manger autant... Même si à priori ce ne sont pas de très grosses quantités, Chéti a mangé tout son thali, et les clients des tables à côté de la nôtre ont aussi fini le leur. Moi j'ai laissé ça. Et bu seulement la moitié de mon lassi.

En tout cas, ce petit restaurant indien spécialisé dans les thali végétariens est à recommander. C'est tellement bon tous ces légumes épicés. Et les sauces et petits pots de soupe pour tremper la crêpe et le riz.

Ensuite nous sommes allés dans l'épicerie où Chéri voulait faire quelques courses. J'adore cette grande épicerie qui vend tout. Des produits frais jusqu'aux vêtements.

En passant devant ce rayon, j'ai eu envie d'acheter du riz déjà cuisiné.

J'en ai pris deux paquets, on verra si c'est aussi bon que ça en a l'air... Chéri est dubitatif, mais bon moi j'ai envie de tester.

Je goûterai très vite:-)

Nous sommes rentrés à pied (une petite demi-heure), et en rentrant, j'ai fait ce que je pensais une petite sieste. Qui s'est transformée en plus d'une heure de sommeil profond. Il faut dire que les sept séances de sport en six jours, sans compter les marches rapides que je fais en plus un jour sur deux m'ont un peu fatiguée.

Je me suis réveillée à 18h30. A 20 heures je n'avais pas faim, Chéri si. Il a cuisiné de la saucisse basque au piment d'espelette, qu'il a agrémentée d'un oignon rouge. J'en ai mangé un petit bout (oui, petit, 50 grammes), avec oignon rouge et le reste des courgettes et haricots verts d'hier soir.

Voilà, un samedi comme nous les aimons, comme nous n'en avions pas passé depuis bien trop longtemps.

Bonne soirée vous tous:-)

Rage...bénéfique ?

Publié le par imaginer

Rage...bénéfique ?

Je n'ai pas écrit vendredi ni hier, petit coup de mou. Je suis allée au sport vendredi matin, ai continué mon rangement, et surtout, ai passé beaucoup de temps à lire:-) Et aussi à dormir:-) Et à faire de l'ordre dans les papiers, que j'avais négligés depuis la reprise du travail en septembre.

Vendredi je n'ai pas pris de photos de mes repas, la tête ailleurs.

Samedi, je me suis réveillée à 11 heures, ça ne m'arrive que très très très rarement ! J'ai donc pris un petit déjeuner/déjeuner. 

J'ai juste oublié sur la photo la tasse de café et l'orange:-)

Nous avons passé une journée cool à la maison avec Chéri, et hier soir nous avons dîné ultra simple. Pas très équilibré ni très léger en revanche.

Chéri a fait des feuilletés que j'aime beaucoup, pâte feuilletée, saucisse fumée et comté. Un peu de ciboulette.

Et de la brioche des Rois.

Car vendredi, en discutant avec Chéri de mon amour de la galette des rois à la frangipane (je suis dingue du massepain notamment, à ne pas confondre avec la pâte d'amande, attention;-)), nous avons également parlé des desserts de Noël provençaux, et en sommes arrivés à la brioche des Rois. Chéri en a déjà vu dans les pâtisseries, mais n'a jamais goûté.

Lui qui aime tant les fruits confits et la fleur d'oranger, il m'a paru indispensable de remédier sur l'instant à cette lacune. Et Chéri a adoré, il en a mangé la moitié hier soir. Moi juste un petit tronçon, ce n'est réellement pas ce que je préfère.

Alors, pourquoi ce titre à mon article ? Parce qu'hier soir j'ai téléphoné à ma mère, que j'ai trouvée triste. Elle a fini par m'expliquer pourquoi. Mon frère a eu une réflexion qui l'a profondément blessée. Je sais que mon frère est maladroit, mais là je ne comprends même pas cette réflexion. Comment même a-t-il pu penser cela ?

En attendant ma mère l'a prise en plein coeur et n'en dort plus. Je vais attendre que ma rage se calme avant d'en parler avec mon frère. Déjà que nous nous sommes un peu expliqués et frités au moment de Noël....

Non seulement je suis vraiment en colère, blessée, meurtrie, et contre tellement de choses, bien au-delà de mon frère mais j'ai en plus un peu peur. J'ai rendez-vous demain soir chez le gastro pour mon oesophage.

Excusez ce billet décousu, je vais prendre un peu de recul et désencombrer davantage encore mon environnement, mais aussi mon entourage. Et notamment les donneurs de leçons, les moralistes, ceux qui ne se réfèrent qu'au passé sans tenir compte du présent...

A très bientôt.

Surprise. Surprise. Pouvoir

Publié le par imaginer

Surprise. Surprise. Pouvoir

L'oracle m'a révélé les mots qui ponctueront mon année 2020. Je devais tourner trois fois la roue et découvrir les trois mots importants pour moi cette année. Les deux premières fois la roue s'est arrêtée sur "Surprise". La troisième sur "Pouvoir". 

Voilà qui augure d'une année intéressante. J'adore les surprises. Et j'espère pouvoir réaliser tout ce que j'ai en tête. Vous avez bien compris que c'était un jeu. Mais bon l'oracle a parlé;-)

Vendredi matin j'ai fait une super séance avec JC. Je le revois mardi et jeudi. 

Nous avons passé un week-end tranquille avec Chéri. Je rattrape ma frustration de lecture et ai lu deux livres en quatre jours. Nous sommes allés chez Habitat voir des meubles pour TV et chaîne hifi. Oui, puisque je commence mon grand désencombrement de l'appartement, je voudrais aussi changer quelques meubles. 

Nous avons fait de jolis repérages, ce sera pour quand j'aurai retrouvé du travail.

Je lis relativement tard le soir, et me réveille spontanément sans réveil entre 6h30 et 7h. Ce matin, j'ai rangé le salon, et allumé de jolies bougies pour surprendre Chéri. Franchement ces dernières semaines, en partant de la maison à 6 heures du matin et rentrant rarement avant 20 heures, j'ai vraiment négligé l'appartement.

Dès demain donc, comme j'ai dit, deux heures par jour pour désencombrer et nettoyer. Demain matin je commence par la chambre d'amis. C'est là que sont les bibliothèques avec tous mes livres. Je vais garder ceux qui me sont précieux, belles collections offertes par ma grand-mère, d'autres sans valeur, mais que je relis régulièrement. Et tous les livres de poche accumulés ces dernières années, je vais les donner. J'ai trouvé une association qui envoie les livres dans des prisons de femmes.

Il me faudra plusieurs jours je pense pour m'occuper de la chambre d'amis. En plus des bibliothèques, il y a un placard avec tous les draps, couettes, couvertures, oreillers, et un autre avec mes affaires de sport. Je vais faire un grand tri et récupérer une partie de ces placards pour mes vêtements, qui ne rentrent plus tous dans l'armoire de notre chambre:-)

Demain après-midi, mon amie dont le fils s'est suicidé en octobre, vient boire un café avec moi. Je ne l'ai pas vue depuis les obsèques le huit novembre. Je l'ai appelée ou lui ai envoyé un SMS chaque jour, attendant qu'elle ait envie de sortir. Jusqu'ici elle me disait ne pas être prête. Elle sait que je suis là et que je l'aime, je lui dis pratiquement chaque jour, sans en dire plus, et surtout sans lui demander comment elle va, il me semble que ce serait maladroit. Bien évidemment qu'elle va mal. Elle m'a dit il y a quelques jours qu'elle a mal aux entrailles, qu'elle ressent le manque de son fils dans ses entrailles en permanence.

Je suis juste là, elle le sait, elle me dit que ça l'aide que je ne la brusque pas, que je l'attende. 

A l'instant même où je vous écris, je reçois un SMS d'une "amie toxique", qui fait un pas vers moi. Une autre m'a envoyé ses voeux de bonne  année. Bien sûr qu'elles me manquent, mais je ne veux plus de toxicité, je ne veux que des amitiés saines.

Bref, je penserai à ça, si je leur réponds ou pas, après avoir réactivé ma recherche d'emploi.

Dès demain à nouveau je publie mes repas:-)

Je vous parlerai aussi de mes objectifs sportifs. Jolie Karin, j'attends ta décision sur l'un deux.

J'espère que vous avez passé un bon week-end. Passez une douce soirée.

Premier décembre, la plus jolie des dates

Publié le par imaginer

Premier décembre, la plus jolie des dates

Pour moi en tout cas, le premier décembre est un beau jour, et ce, depuis 12 ans. Chéri et moi nous sommes mariés un premier décembre, le ciel était bleu, il faisait 15 degrés, me marier à Montmartre fut un pur rêve.

Aller à pieds de la mairie au restaurant niché dans les escaliers de Montmartre, être seuls dans ce restaurant que nous avions privatisé... 

En général pour fêter notre anniversaire de mariage, nous allons à Bruxelles. Cette année, nous avons passé trois jours à Bruxelles le week-end d'avant, et ce week-end nous sommes restés à Paris. 

Hier premier décembre donc, petit déjeuner délicieux, avec une tranche de stollen. Chéri sait que j'aime ce gâteau alsacien et m'en achète un chaque début décembre.

Ensuite nous sommes allés au cinéma à 11 heures, et en sortant à 13h30, déjeuner à la brasserie dans laquelle nous nous sommes rencontrés il y a 16 ans.

Comme d'habitude dans cette brasserie, Chéri s'est régalé d'un plateau de fruits de mer, avec un gros oursin cru (beurk). Et moi, d'une sole meunière.

Nous sommes rentrés à 16 heures et hop, petite sieste. Nous avons zappé le dîner, enfin moi en fait. Mais vraiment je n'avais pas faim.

Ensuite, nous avons regardé un film d'horreur, et à 22 heures, je me suis couchée pour lire. Un bien joli dimanche, après avoir passé un non moins joli samedi avec Lou, ma nièce. 

Et puis le premier décembre, ce sont les calendriers de l'Avent. Jamais je n'en ai et cette année, bim, j'en ai deux:-)

L'un, offert par ma jolie cousine Karin, regardez comme il est beau.

Et un de l'artisan chocolatier, que j'ai découvert il y a quelques mois. J'en ai acheté un pour moi, un pour Lou, un pour le bureau.

Donc hier matin au petit déjeuner, j'ai ouvert les première cases.

Aujourd'hui en revanche j'ai attendu ce soir après le travail pour ouvrir. Et j'ai découvert:-)

Voilà pour ce beau début décembre. Je vous passe le mois de novembre du coup. Il a passé à la vitesse de l'éclair. Nous sommes allés une fois au théâtre, une fois voir un one man show, un concert à l'Olympia, j'ai lu 3 livres...

En revanche, peu de sport, rien à faire, c'est vraiment compliqué de l'intégrer dans mon quotidien, entre les horaires de JC et les miens...

Ca se passe bien dans mon nouveau travail, ça fera trois mois vendredi:-) C'est dense, très dense, très très dense. Jamais eu autant de responsabilités, et mon cerveau bouillonne en permanence. C'est tellement stimulant.... et prenant... Faut que je reste vigilante.

Je vois le psy mercredi soir. Je suis toujours à un demi anti-dépresseur tous les deux jours. Est-ce le moment d'arrêter ? J'en parlerai avec lui.

Allez il est 22h30, je vais faire ma toilette, lire un peu et dormir.

Passez une douce nuit, prenez soin de vous.

Ca va être compliqué

Publié le par imaginer

Oui ça va être compliqué de tenir un rythme de publications quotidiennes pour le blog.

Certes la semaine dernière sortait de l'ordinaire ce ne sera pas comme ça toutes les semaines. Partie lundi matin en déplacement, je suis rentrée mercredi soir à 20h30.

Ces trois jours se sont formidablement bien passés. Des moments de travail dense, mais aussi des soirées conviviales. Peu de sommeil, beaucoup de travail. Et jeudi vendredi, le compte-rendu à rédiger et diffuser.

Mon Directeur m'a fait un retour jeudi en fin d'après-midi, me disant que mon attitude au séminaire a été appréciée. Ben oui, ça je sais faire, régler tous les détails, veiller au bien-être, coordonner. Et ces trois jours m'ont permis d'observer, et de commencer à cerner les personnalités de chacun des Directeurs travaillant pour mon Directeur Général.

Dès samedi matin tôt nous avons pris le train pour aller chez mes parents, j'ai eu l'impression de n'avoir pas une seconde pour respirer du coup au long de cette semaine. Nous sommes rentrés hier soir.

Ce matin, j'ai retrouvé mon bureau avec plaisir, il y a tellement longtemps que je n'avais éprouvé du bonheur à aller travailler.

Il faut que je vous précise quelque chose. J'en ai déjà parlé mais sans doute était-ce noyé dans un article. Vous vous demandez si, quand je dis que je ne peux pas faire de sport le soir, c'est parce que je fais des horaires de folie.

Non, pas du tout. C'est parce que, comme je vous l'ai expliqué, JC a pris des responsabilités dans le club de foot où il était juste entraîneur, et y  passe maintenant tous les après-midis. Il ne donne plus de cours que le matin.

C'est pourquoi je ne peux le voir que le samedi matin. Ce que je vais faire, c'est lui qui me l'a suggéré, c'est m'inscrire dans un club où j'irai deux soirs par semaine faire de la cardio. Et je marche beaucoup en ce moment. Je fais une bonne partie du trajet pour aller au bureau à pieds. Et la bonne nouvelle, c'est que de marcher à nouveau avec des talons, je n'ai pratiquement plus mal au talon.

Comme quoi les kinés ont raison, quand ils disent qu'il faut marcher avec des talons de quatre à six centimètres. J'ai passé plus d'un an en baskets, et ce n'est pas bon visiblement. Ni trop, ni trop peu...

Bon, je vous laisse, je reviens dans la semaine vous faire un bilan du mois de septembre.

J'espère que vous prenez soin de vous:-)

Juste bien

Publié le par imaginer

Juste bien

J'avais oublié. Oublié à quel point avant le burn out, c'était bien le week-end. Ce week-end pour la première fois depuis longtemps nous avons retrouvé le rythme que nous aimons. Week-end à deux, sport, ciné, resto, voir du monde, prendre le temps de ne rien faire. 

Samedi matin, sport, puis courses avec Chéri. Ensuite je suis allée faire ma manucure, j'ai choisi cette fois un vernis qui s'appelle Kiss me. C'est une couleur cassis foncé on va dire, violet foncé quoi. En rentrant je suis passée devant une boutique de chaussures qui avait garni l'intégralité de sa vitrine avec des bottines.

Je suis entrée, et après en avoir essayé plein, j'ai acheté une paire de bordeaux, une paire de brun très foncé. Moi qui ne suis pas très branchée chaussures, avec ces deux paires là, plus les quelques paires de chaussures noires que j'ai, me voilà parée pour tout l'automne et l'hiver, de quoi me chausser avec chaque tenue. Je ne me suis jamais intéressée aux chaussures en fait...

Elles ont un talon de cinq centimètres, parfait pour ma courbure, avec ce genre de talons, je n'ai pas mal au talon quand je marche, ouf...

Le cuir est lisse et doux, elles sont ultra simples et sobres avec juste une petite fantaisie, parfaites pour moi. Elles iront très bien avec pratiquement toutes mes robes.

Je suis rentrée, et nous avons déjeuné. Ça embaumait le poulet rôti dans la maison. J'ai mangé une cuisse de poulet et une petite aile, une wasa avec de la purée de poivrons pimentée, et une avec des carottes au cumin. Un yaourt et des prunes Reine-Claude.

Nous avions prévu d'aller au cinéma samedi après-midi et finalement non... Nous avons préféré rester à la maison tranquilles tous les deux. Hier soir nous sommes allés dîner dans notre restaurant indien préféré.

J'ai pris un lassi à la rose en apéritif. Puis nous nous sommes partagé un plat d'agneau très épicé,  des cailles tandoori, du caviar d'aubergines, des épinards au fromage et du riz au safran. Plus un cheese nan et un garlic nan.

Qui va dire que je ne mange pas ?

Ce matin, un café. Ce midi nous avions invité les parents de Chéri. En apéritif, du cabillaud effiloché à la crème fraîche et ciboulette, et du thon aux poivrons et piment d'espelette, tartinés sur des rondelles de baguette bien croustillante.

Puis pour le déjeuner, retour d'Espagne oblige, une tortilla avec de la salade verte, salade de tomates, et des charcuteries rapportées de Séville. Jambon pata negra, lomo et chorizo.

Pour finir, une tarte poire amandes.

Un super bon repas, nous nous sommes régalés:-)

Ils sont partis vers 18 heures, j'ai tout rangé, puis préparé ma valise. Je pars demain en déplacement et rentre mercredi soir. Voilà les trois tenues que j'ai prévues.

Demain, jupe bleu marine et blanc, avec un pull en coton et soie bleu marine. Je mets le pull à l'intérieur pour que l'on voit la jolie ceinture à noeud.

Pour mardi. Jupe écossaise en laine, débardeur blanc et veste nippée noire.

Et pour mercredi, robe noire cache coeur et bomber en velours.

Les marques sont Monoprix pour le pull bleu marine, le reste vient de chez Un Jour Ailleurs et Almé.

Le dress code pour ces trois jours est "casual", alors je n'ai pas sorti mes plus jolies robes et vestes:-) Mais des tenues faciles à porter et confortables. 

Ce soir, dîner léger. Soupe à la tomate et reste du poulet rôti avec le reste de la purée de poivrons. Plus un yaourt.

Voilà, un beau week-end donc. Tout simple, comme avant tout ça. On va retrouver notre rythme de vie, simplifié le plus possible...

Je ne reviens pas vous écrire avant jeudi soir, car je rentre mercredi soir retrouver Chéri.

Prenez soin de vous en attendant:-)