46 articles avec sport

Il me faut une solution !

Publié le par imaginer

Il me faut une solution !

Je veux dormir !!!!!! Ce matin je me suis réveillée à trois heures. Je suis restée au lit une heure, espérant me rendormir mais rien à faire, alors je me suis levée à quatre heures. 

Depuis le mois d'avril je ne dors pas... Je vais commencer mon nouveau travail avec la tête de déterrée que j'ai en ce moment, c'est épouvantable. J'espère que la reprise d'une activité professionnelle, avec en plus les séances de sport, va générer de retrouver le sommeil.

Parce que depuis avril, je dors à peine quatre heures chaque nuit. Alors au bout de plusieurs nuits, j'en fais une à peu près longue (sept, huit heures au mieux), mais c'est tellement irrégulier, je tiens à peine debout. La fatigue nerveuse c'est malsain, la fatigue physique est tellement plus bénéfique.

J'ai pris mon petit déjeuner à cinq heures.

Je suis arrivée au stade à 8h25, pour notre séance de 8h30. Philippe garait son scooter quand j'arrivais à pied. Il m'a dit bonjour joyeusement, comme d'habitude. Et moi qui en temps ordinaire en le voyant sourit jusqu'aux oreille en sautillant, là je me suis mise à pleurer. Trop fatiguée, trop tendue, je n'en peux plus de fatigue, je veux dormir. C'est vital le sommeil.

Nous sommes entrés dans l'enceinte du stade et nous sommes mis dans notre petit coin habituel, à l'ombre sur l'herbe, sous un grand arbre. Et Philippe m'a fait courir. Quelques minutes, juste quelques minutes, pour tout expulser. Puis il m'a parlé. Parlé comme un coach qui sait booster. Et le reste de la séance, il m'a étirée, des mollets jusqu'aux cervicales. En une heure, tout mon corps était détendu, tous mes muscles relâchés, mon sourire revenu, et je ne sentais plus la fatigue.

Je suis rentrée d'un bon pas à la maison, il n'était que neuf heures trente et il commençait à faire bien chaud. J'ai bu un thé pendant que Chéri buvait son café avant de partir travailler. Ensuite j'ai continué à ranger les placards et à midi, j'ai pris ma douche.

J'ai bu un autre thé, j'ai bu de l'eau, enfin comme tout le monde quoi... Il fait chaud, c'est l'été. Chaque été il y a quelques jours de grosse chaleur. Chaque automne il pleut. Chaque hiver il fait froid...

Bref, donc il fait chaud, et à force de boire, j'avais l'estomac plein, et pas la sensation de faim alors je n'ai pas mangé. J'ai regardé les infos, puis suis allée m'allonger dans notre chambre. Il y fait une relative fraîcheur par rapport au salon:-)

Et je n'ai même pas eu le temps de prendre mon livre, juste le temps d'une caresse ou deux à Mira et hop, je me suis réveillée une heure et demi plus tard.

J'ai bu de l'eau gazeuse avec des rondelles de citron, donc la sensation de faim n'était toujours pas là. Ceci dit, je ne crois pas que ce soit bien grave de ne pas manger beaucoup quand il fait très chaud.

Ce soir je me suis frais un dîner qui me faisait envie. Salade de pâtes avec jeunes pousses de salade, tomate, concombre, oeuf dur, thon. Une vinaigrette avec une cuillère à café d'huile d'olive et une cuillère à café de mayonnaise. J'adore les salades de pâtes et les salades de riz. 

Pour finir, une glace "fraise-pastèque". Ces bâtonnets Picard Surgelés, nous les avons découverts l'été dernier, et moi qui ne mange que rarement des glaces, ces bâtonnets, je les aime beaucoup. Un par-ci par-là, c'est drôlement agréable.

Voilà, encore une journée calme. J'essaie d'en avoir le plus possible avant de retourner à Charleville et surtout avant de reprendre le travail.

Douce soirée:-)

Les jours passent tranquillement

Publié le par imaginer

Les jours passent tranquillement

Ce matin encore, alors que je n'avais sport qu'à dix heures, je me suis réveillée tôt, trop tôt, avant six heures.

J'ai fait un peu de rangement dans les papiers avant de prendre mon petit déjeuner, impossible de manger dès le saut du lit, ça a toujours été.

A huit heures, j'ai pris mon café, flocons d'avoine dans du lait d'amande et de la pastèque.

J'en ai bavé pendant la séance, c'est plus difficile certains jours que d'autres. Ce matin, les burpees ont eu ma peau:-)))))))))))) Philippe a doublé la dose, idem pour les Mountain Climbers et le gainage planche. Alors comme je suis orgueilleuse, et qu'il m'a lancé Cap' ou pas cap' de faire le double, oui je l'ai fait, mais après la séance, aïe aïe aïe;-))

En rentrant, j'ai bu une "tisane". Je ne sais pas si ça entre dans la catégorie des tisanes ou pas en réalité. Il y a du thé vert, du café vert, de la vigne rouge, de la menthe et du romarin. J'adore. Moi qui ai détesté pendant des années les thés et tisanes, vraiment avec Les Deux Marmottes j'ai trouvé exactement ce qu'il me faut. Ils ont plein de mélanges de plantes que j'aime dans leurs tisanes, souvent il y a de la menthe et du fenouil, deux saveurs que j'aime beaucoup.

Comme j'en consomme beaucoup, je fais les commandes directement sur leur site, pour être sûre d'avoir tous les parfums que j'aime. Il faut que je pense à en passer une commande cette semaine, pour en emporter au bureau, maintenant que je ne bois qu'un seul café par jour, au petit déjeuner. Bref.

Déjeuner tardif, à près de 14 heures. Salade de jeunes pousses, tomate, cornichon, dinde d'hier et jambon blanc. Une tranche de pain.

Du très bon pain, un pavé de chez notre boulanger, que nous achetons non tranché, il reste ainsi frais plusieurs jours, alors en effet, mes tranches ne sont pas parfaitement régulières...

A 18 heures, la petite collation plaisir qui devient une habitude.

Pour dîner j'ai eu envie de goûter le riz que nous avons acheté en nous baladant au quartier indien il y a deux-trois semaines. Vous vous souvenez ?

Et bien, ce n'est pas mauvais. Ca reste du riz déjà cuisiné, les épices sont déjà dosées, mais une fois de temps en temps, c'est bien. Ca m'a paru bon même, relevé à la juste dose. Avec des courgettes cuites avec tomates et oignons et deux oeufs sur le plat. Chéri a quant à lui terminé la dinde, avec l'aide des deux demoiselles naturellement.

Voilà, une journée tranquille, calme, telle que j'en ai besoin en ce moment:-)

Douce soirée vous tous.

 

Une semaine entière

Publié le par imaginer

Une semaine entière

Oui enfin je vais passer une semaine entière à Paris. Je retournerai à Charleville la semaine prochaine. J'ai besoin de me poser là, avec Chéri. A chaque séjour de trois-quatre jours à Charleville, il me faut au minimum trois jours pour m'en remettre. Cette fois encore, je n'ai pas dormi quand j'étais à Charleville, j'ai passé du temps avec mon père, je suis passée au Tribunal, à la mutuelle, j'ai vu l'assistante sociale de la clinique, le kiné, le neurologue, fait plusieurs fois des courses, passé des coups de téléphone dans des résidences à Reims, beaucoup écouté ma mère qui n'a qu'un tout tout tout petit moral... J'en ressors épuisée nerveusement...

Et en même temps, je profite de ce dernier été dans la maison où j'ai vécu de ma naissance à mes 18 ans. Les roses du jardin au parfum si fort. Les figues mûres à point dont je me régale tant, si nombreuses cette année.

Ce week-end, très agréable ici, à Paris, tranquille et doux. Samedi matin, séance au stade avec Philippe. Habituellement nous ne nous voyons pas le week-end, mais comme je revenais de trois jours à Charleville, il est venu me faire une belle séance:-)

Puis déjeuner d'un bon, excellent, vraiment excellent burger chez Five Guys à Opéra. Longtemps que je n'avais pas mangé de burger. Et ceux-ci, préparés minute, avec les ingrédients de notre choix, se démarquent vraiment. Et place de l'Opéra qu'est-ce qu'il y a... ? La belle grande boutique Lancel. Oui bon !!!!!!! Je suis une proie si facile et si faible. Que voulez-vous... Oui absolument, j'ai besoin d'un nouveau sac pour mon nouveau travail et puis c'est tout...

Ensuite, nous sommes allés nous remettre de nos émotions, enfin de ma surexcitation d'avoir un super joli nouveau sac et d'avoir dégusté un si bon burger. Chéri avait un peu honte, je sautillais en marchant, de bonheur... Retrouver nos week-ends, tous les deux, nous promener dans Paris, juste insouciants, alors il m'a assise au Paradis du fruit, pour que je me calme:-))))))))))))

Je me suis régalée d'un cocktail de fruits frais pressés, tous les fruits que j'aime, pamplemousse, citron, kiwi, orange.

Et pour finir cette belle journée, nous sommes allés voir Adorables au cinéma. Bon, ça, vous pouvez zapper c'est moyen bof bof. Enfin, c'est mon avis, qui ne vaut que ce qu'il vaut.

Dimanche, journée tranquille. J'ai continué à faire du tri dans les placards et à ranger. J'étais toute fière de mon placard bien rangé, spécial vêtements/sacs/chaussures de sport, et bim, une des minettes a réussi à l'ouvrir et à faire tomber tous mes tee-shirts hier soir. Heureusement qu'elle ne parvient pas à ouvrir la penderie où sont mes vêtements. Ni le placard des sacs à mains/foulards/chaussures.

Ce matin séance au stade à neuf heures. J'y suis allée sans petit déjeuner. Du coup, avant même midi, j'avais très faim. J'ai pris un thé avec une nectarine, puisque dans la mesure du possible je mange les fruits en début de repas, ou bien éloignés des repas.

Puis j'ai préparé mon déjeuner. Salade verte, tomate, radis, cornichon, deux oeufs durs et jambon blanc. En guise de féculents, une tranche de pain.

Cet après-midi, encore un peu de rangement. Et deux heures de lecture:-) J'ai l'impression d'être en vacances, d'enfin pouvoir lâcher prise. Impression tellement plus agréable que celle d'être au chômage.

J'ai pris mon petit goûter en fin d'après-midi. J'ai promis de manger plus, je tiens parole, je mange plus:-) Et des féculents à chaque repas...

Ce soir au menu, de la dinde. Et ce, pour plusieurs repas nous aurons de la dinde, Chéri a fait rôtir au four une cuisse de dinde, avec des pommes de terre ratte et des gousses d'ail. Et une cuisse de dinde, c'est énooorrrmmmmeeeeee. Bon comme c'est moi qui dis que je veux manger de la dinde, sans gras, je ne vais pas me plaindre hein. J'ai mis une fourchette dans le plat, pour se rendre compte de la taille de la cuisse de la bestiole.

Demain, séance au stade à dix heures. Cette semaine je vais voir Philippe chaque jour. On profite au max, car il repart en fin de semaine prochaine en vacances, pour deux semaines. Donc quand il rentrera j'aurai commencé à travailler et nous nous verrons deux ou trois fois max par semaine. J'adore quand on fait comme ça une séance chaque jour, au milieu c'est une séance de stretching et ça, c'est tellement bon, ça délie totalement les muscles.

A priori à la rentrée, ce sera lundi de sept à huit heures du matin. Mercredi de 6h45 à 7h45 le matin. Et quand ce sera possible, le vendredi après-midi.

On verra si je tiens le coup de faire une séance de sport intense tôt comme cela, puis d'enchaîner direct avec ma journée de travail.

Je vais acheter quelques haltères pour les séances que je ferai seule. Maintenant qu'on a bien affiné la silhouette, il faut la redessiner:-)

Donc ce soir, dinde rôtie, purée de carottes nature et pommes de terre au four. 

Et, douceur du soir, un cône Choco-noistte.

Bonne soirée vous tous:-)

La reprise

Publié le par imaginer

La reprise

Yeah ce matin j'ai retrouvé le stade et Philippe. Deux semaines sans le voir, il m'a manqué. Il m'a dézinguée demain risque de courbatures:-)

Mais demain matin, rendez-vous aux Tuileries pour une séance d'escaliers:-) Je pars demain pour Charleville en début d'après-midi et rentre vendredi. Naturellement, il m'a donné les exercices à faire là-bas:-) Nous nous verrons samedi. Et puis il repart du 13 au 28 août, et quand il reviendra ce sera la rentrée scolaire et moi j'aurai commencé mon travail.

De toute façon, il va falloir m'habituer à ce rythme, nous en avons parlé ce matin. Déjà avec l'emploi du temps de Philippe, à la rentrée il aurait fallu jongler pour les horaires des séances, avec moi ne travaillant pas et pouvant me déplacer pas de problème.

Mais puisque je vais travailler, il ne sera guère possible de nous voir plus de deux fois par semaine. Le lundi matin de sept à huit heures ça c'est sûr, on a bloqué le créneau. Il viendra à la maison. Comme ça j'ai le temps à huit heures de prendre ma douche, m'habiller, et de partir à 8h45 pour être au bureau à neuf heures. La deuxième séance, nous attendons l'emploi du temps de Philippe au collège, sans compter que deux soirs par semaine il donne des cours à la mairie.

Donc, je ferai deux séances seule ça c'est sûr. J'espère pouvoir recourir et donc aller une heure au stade le dimanche matin pour m'entraîner, peut-être courir une heure un matin tôt ou un soir après le travail.

En tout cas je suis équipée:-)

Je viens de m'acheter ces deux splendides paires de chaussures. Dernier modèle de chez New Balance, y'a pas mieux... Pour six mois évidemment, car c'est comme les téléphones, les ordis etc, tous les six mois arrive la nouvelle version. Depuis février je les ai en noir et blanc, version 9. Celles-ci, c'est la version 10, encore plus légère tout en ayant un meilleur amorti. Elle existe en de nombreuses couleurs bien sûr, moi j'ai choisi mes couleurs préférées. 

Le minimum, vu les heures que je fais, c'est de changer deux fois par an. Alors en avoir trois paires que j'alterne, me voilà tranquille jusqu'à l'été 2021. 

Pour me racheter quelques tee-shirts et caleçons de sport j'attends encore un peu d'atteindre ma taille de vêtement définitive. En ce moment je porte des tee-shirts bien trop larges et pas vraiment adaptés à la technique mais tant pis j'attends encore un peu. 

Avant d'aller au stade, comme la séance n'était qu'à 10h30 et que je me suis levée à six heures, j'ai pris mon petit déjeuner.

Oui, il faut que je vous parle un peu alimentation. A la demande de la diététicienne et celle, très ferme (!!!!!!), de Philippe, je vais manger un peu plus. Niveau quantités. Parce que niveau variétés des aliments, j'ai toutes les catégories, mais... autant cela pouvait convenir parce que je voulais perdre les kilos pris par les anti dépresseurs et n'ayant qu'une activité sportive, pas d'activité pro, autant maintenant que ces p.... de kilos du burn-out sont enfin partis, et que je vais retravailler tout en conservant le même niveau d'activité sportive, ils veulent que je mange plus en quantité. Ce n'est pas la première fois qu'ils me le demandent et que je ne le fais pas vraiment, mais cette fois, oui je vais le faire.

Car je suis épuisée aussi par tous les allers-retours en train... Les démarches, les nuits sans sommeil, l'angoisse, le chagrin... Et il ne s'agirait pas que mon corps lâche.

Alors je vais manger les mêmes choses, grosso modo, mais plus. Des féculents midi et soir, pas seulement une fois par jour, voire tous les deux jours. 

Le matin, ajouter une cuillère à soupe aux trois de flocons d'avoine que je prends. Les faire cuire dans un peu plus de lait d'amande. Ou quand j'ai envie d'un petit déjeuner salé, deux oeufs (et pas un seul) ET (et non pas OU) une tranche de jambon blanc. Avec un fruit dans les deux cas. 

Quand je fais le sport un peu tard dans la matinée, je prends mon petit déjeuner avant, maintenant je sais que ça ne me cause pas de désordres intestinaux si j'ai au moins deux heures pour digérer. Quand la séance de sport est très matinale, j'ai promis de manger une banane avant (et entière la banane), et le petit déjeuner après...

Midi et soir, une source de protéines, crudités ou légumes cuits, PLUS au minimum 50 grammes de féculents crus, soit 150 grammes cuits. Comme je prends moins que cette quantité une seule fois par jour, prendre le double, et deux fois par jour, là j'augmente vraiment réellement mes apports. Le pain entre dans la catégorie des féculents si jamais je veux manger une tartine. Nous sommes convenus de considérer les légumineuses dans les féculents pour simplifier, mais quand j'en mangerai, j'en prendrai une quantité plus importante.

Et enfin, encore un apport supplémentaire, en prenant avec mon thé ou tisane de l'après-midi, une poignée d'oléagineux et un morceau de chocolat.

Bon... La diététicienne m'a prévenue qu'il se peut, comme je mange nettement moins habituellement, que pendant une semaine ou deux, je grossisse un peu. Mais que tout rentrera dans l'ordre très vite.

Alors je vais aller au-delà de ma crainte de grossir alors que je fais tant d'efforts pour maigrir, et écouter les pros. L'important, c'est que je tienne le coup physiquement, les mois qui s'annoncent vont être fatigants. Travail + sport + allers-retours à Charleville + préparation du déménagement de ma mère + démarches pour mon père (j'ai reçu la convocation pour l'audition au tribunal au courrier ce matin, c'est fixé au 29 septembre).

Je veux donc vraiment garder mon dynamisme et mon mental retrouvés:-)

Ce midi, steak haché, ratatouille (préparez-vous, de la ratatouille il y en a un énorme plat cuisiné hier par Chéri) et riz.

Oui, une partie de mon steak a été rançonnée par deux gourmandes poilues auxquelles je ne peux pas résister...

Cet après-midi, j'ai pris à 17 heures une tisane avec des amandes et du chocolat noir très puissant, et très bon. J'aime aussi le chocolat au lait, surtout praliné, mais le chocolat noir très fort j'adore.

Et ce soir, deux oeufs, des pâtes, et de la ratatouille;-)

Sinon, puisqu'il est question de bien manger, que je vous parle d'hier. Nous avions dans l'idée Chéri et moi de faire un bon déjeuner samedi ou dimanche pour fêter mon contrat. Notre brasserie fétiche est fermée... Alors là, du jamais vu... A cause du manque de touristes ? Je ne sais pas, en tout cas ils indiquent rouvrir le 31 août.

Deuxième choix, une pizzéria des Abesses qui déchire tout (tu sais Karin on y a déjà mangé deux fois après la Parisienne). Bim bam boum ils sont fermés aussi.

Du coup j'ai dit à Chéri, pas grave en fait. Et hier, nous sommes allés nourrir le chat d'une amie et sommes passés devant une brasserie où nous buvons régulièrement des cafés, mais n'avons jamais mangé.

Nous y sommes donc allés déjeuner, et ne l'avons pas regretté. La cuisine est faite maison, minute, et délicieuse.

Pour commencer, huîtres pour Chéri, et cromesquis au chorizo très fort pour moi.

Puis tartare de boeuf pour Chéri. Et pour moi, une chose que je n'avais jamais mangée, une entrecôte de cochon. Je ne connaissais pas ce morceau. Trop bon. Quant à la purée... Du beurre, de la crème, une tuerie. Et un jus de padron. Que je me suis régalée !

Je regrette en revanche d'avoir pris un dessert. D'abord parce qu'en réalité je n'avais plus faim, j'en ai donné la moitié à Chéri. Et ensuite parce que c'était un peu en dessous du niveau des entrées et plats... 

en revanche, Chéri s'est régalée avec sa gaufre, qui a été faite directement sous nos yeux. De même que le chocolat fondu.

En tout cas un bon moment comme nous les aimons. Tous les deux...

17 ans en octobre que nous nous sommes rencontrés Chéri et moi, et c'est toujours en sa seule et unique compagnie que je passe les meilleurs moments. Je n'ai jamais rencontré d'homme aussi intelligent, drôle, cultivé, attentionné, gentil... 

Allez, je vous souhaite une douce soirée. Pas sûre de repasser avant vendredi, je rentre à Paris vendredi, chez mes parents, je fais un maximum que je peux pour ma mère, et pas beaucoup le temps pour le blog...

Un samedi à Paris

Publié le par imaginer

Un samedi à Paris

Habituellement le samedi nous nous baladons dans un quartier de Paris, selon l'envie du jour. Entre la Covid, le confinement et les allers-retours à Charleville, voilà longtemps que nous ne nous étions pas promenés juste pour le plaisir. Chéri avait envie d'aller au quartier indien, derrière la gare du Nord. Faire quelques courses, manger un Thali. Au moins un an que nous n'en avons pas mangé.

Mais avant ça, ce matin, levée sept heures, j'ai mangé du muesli cuit dans du lait d'amandes, un kiwi.

A neuf heures, dernière séance avec Philippe puisqu'il prenait son train cet après-midi pour deux semaines de vacances. Séance en visio donc. 

Après chaque séance en visio, Philippe prend une photo, il adore jouer avec les filtres, et fait une story sur Instagram en me taguant. Ou c'est moi qui fais la story... Ce matin, il a fait celle-là.

Ensuite, j'ai bu un thé avec Chéri qui prenait son petit déjeuner. Douche, maquillage et hop nous voilà partis. Que c'est agréable de se promener en voyant les terrasses pleine de gens souriants, Paris qui revit, qui bourdonne. Surtout derrière la gare du nord dans le quartier indien:-)

Nous nous sommes régalés d'un thali végétarien, avec lassi à la rose pour moi, à la banane pour Chéri.

J'ai donné à Chéri deux de mes petits pots, celui avec le yaourt au concombre (rien à faire, je n'aime pas le yaourt), et celui au premier plan à droite, c'était le dessert, de la semoule à l'eau de rose, impossible de la manger je n'avais plus faim.

Et il a goûté à tous les autres petits pots, chacun remplis de légumes plus ou moins épicés et relevés. Malgré cela, impossible pour moi de tout manger, je n'ai plus l'habitude de manger autant... Même si à priori ce ne sont pas de très grosses quantités, Chéti a mangé tout son thali, et les clients des tables à côté de la nôtre ont aussi fini le leur. Moi j'ai laissé ça. Et bu seulement la moitié de mon lassi.

En tout cas, ce petit restaurant indien spécialisé dans les thali végétariens est à recommander. C'est tellement bon tous ces légumes épicés. Et les sauces et petits pots de soupe pour tremper la crêpe et le riz.

Ensuite nous sommes allés dans l'épicerie où Chéri voulait faire quelques courses. J'adore cette grande épicerie qui vend tout. Des produits frais jusqu'aux vêtements.

En passant devant ce rayon, j'ai eu envie d'acheter du riz déjà cuisiné.

J'en ai pris deux paquets, on verra si c'est aussi bon que ça en a l'air... Chéri est dubitatif, mais bon moi j'ai envie de tester.

Je goûterai très vite:-)

Nous sommes rentrés à pied (une petite demi-heure), et en rentrant, j'ai fait ce que je pensais une petite sieste. Qui s'est transformée en plus d'une heure de sommeil profond. Il faut dire que les sept séances de sport en six jours, sans compter les marches rapides que je fais en plus un jour sur deux m'ont un peu fatiguée.

Je me suis réveillée à 18h30. A 20 heures je n'avais pas faim, Chéri si. Il a cuisiné de la saucisse basque au piment d'espelette, qu'il a agrémentée d'un oignon rouge. J'en ai mangé un petit bout (oui, petit, 50 grammes), avec oignon rouge et le reste des courgettes et haricots verts d'hier soir.

Voilà, un samedi comme nous les aimons, comme nous n'en avions pas passé depuis bien trop longtemps.

Bonne soirée vous tous:-)

On va patienter les amis

Publié le par imaginer

On va patienter les amis

La DRH de la société où j'ai passé les trois entretiens (d'abord avec elle, puis avec la Directrice Générale, puis avec le Président) m'a envoyé un mail ce matin, me disant que le processus de recrutement a pris du retard, et que le Président ne verra la deuxième candidate que la semaine prochaine, après le 14 juillet. 

Donc pas de réponse avant au mieux vendredi 17. Pour prendre du retard, ça a pris du retard leur processus....:-)

Bon en attendant moi je vais aller à Charleville, passer quatre jours avec ma mère. Et en profiter pour visiter mon père chaque jour. Ce week-end ma mère ne sera pas seule, le frère de mon père est arrivé ce matin et repart dimanche. Il est là avec sa femme, bref, mon oncle et ma tante quoi. Mon oncle va enfin pouvoir voir son frère. Et ma mère aura du monde pendant trois jours. Moi j'ai pris mes billets de train en début d'après-midi, j'arrive mardi 14 en tout début de matinée et rentre à Paris vendredi 17. 

Je vais encore laisser Chéri seul, mais il comprend que cette période est tellement exceptionnelle, je veux voir ma mère, et mon père le plus souvent possible. Il m'accompagnera la prochaine fois, nous irons un week-end. Naturellement pas de vacances cette année.

Et surtout ne pas laisser ma mère seule dans la maison. Je serai tellement rassurée quand elle sera dans un appartement plus petit, et plus fonctionnel. Tout comme elle, dont le moral baisse beaucoup au fil des semaines.

Bon....

Ce matin, avant d'aller au stade à neuf heures, j'ai pris du muesli dans du lait d'amande chaud.

J'ai (encore) perdu le concours contre Philippe, 9-7. Je finirai par le battre:-)

Pendant que je faisais pompes, gainage, abdos, squats etc... Philippe était penché sur moi comme d'hab', pour corriger si besoin les postures, et à la fin de la séance, il m'a dit que vraiment, maintenant ma silhouette commence à ressembler à quelque chose de bien, qu'il me considère comme une athlète, avec les muscles affinés. Il reste quelques kilos à perdre, et surtout beaucoup beaucoup beaucoup de travail de renforcement musculaire pour modeler le corps, mais que maintenant je dois arrêter de me dénigrer et me mettre en tête que oui, je suis une sportive, une vraie. Avec les capacités d'une jeune femme de max 30 ans selon lui (comme me disait JC). C'est vrai que j'ai un bon cardio et du dynamisme, et de la motivation à revendre. Et je constate, même si je me sous-estime souvent, là vraiment je les constate mes progrès.

Sur la photo, ce n'est pas que j'ai un gros ventre, c'est que mon sweat-shirt est trop grand. J'attends les soldes pour m'acheter de jolies tenues de sport à ma taille, tous mes tee-shirts sont beaucoup trop grand, et mes brassières aussi.

Il veut à tout prix que je sois fière de moi comme lui l'est. Mais ça croyez-moi j'en suis bien loin.

En revanche, on n'a pas repris la course. Il veut attendre septembre, pour consolider encore genoux et chevilles. Pas grave, j'aime tellement le renforcement musculaire, il n'y a pas de super urgence à courir. Je veux absolument faire les dix kilomètres de la Course des Lumières en novembre, en tant qu'Ambassadrice de l'Institut Marie Curie, mais comme je n'aurai que peu d'entraînement pas grave si je ne la fais pas vite. Tu peux donc la faire avec moi chère Karin;-)

En tout cas j'ai rempli ma part de contrat, et perdu les kilos qu'il m'avait demandé de perdre en février, c'était sa condition pour s'occuper de moi, perdre tous les kilos qu'il estimait nécessaire pour faire de moi une athlète. Et je l'ai fait. Sérieusement. Moi je trouve que je suis encore grosse, lui m'a dit ce matin que non, je nie suis plus grosse, à peine en surpoids, et que je vais continuer à perdre doucement, mais que pour lui, pratiquement tous les kilos à éliminer le sont.

Il part en vacances demain, c'était donc notre dernière séance au stade avant fin juillet. En revanche, comme son train n'est qu'en début d'après-midi demain, il m'a proposé une séance demain matin en visio:-)))))))))))))))))

Nous aurons donc fait sept séances cette semaine. Lundi matin les escaliers aux Tuileries, lundi après-midi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi au stade. Et demain en visio.

Mais.... pas question de relâchement pendant les deux semaines d'absence de Philippe, il m'a envoyé mes "devoirs". Vous voulez rêver ? Je vous montre ?

 

Ma vaillante,

Voici ton programme pour les deux semaines à venir. Tu me fais le même programme pour les deux semaines 
 
Lundi 
Échauffement classique en finissant par 1 séries de 10 burpees.
 
20x squats coups de pieds alternés jambes écartées 
20x squats idem pieds joints 
20x squats coups de pieds cotes jambes jointes 
20x squats montées de genoux pieds joints 
20x squats idem pieds écartés.
Recup 30’’ entre les séries 
 
Gainage 
4x1’20 planche recup 20’’
4x1’ positon pompe recup 20’’
2 sessions Bring sally up
 
Abdos 
3x45’’ vélo recup 15’’
2x45’’ obliques extérieurs recup 15’’
2x45’’ « la centaine » recup 15’’
3x30’’ spécial Phil recup 15’’
3x60-70 ciseaux recup 30’’
 
Mardi 
50-1h marche + étirements 
 
Mercredi 
Échauffement 
 
3x10 burpees statiques recup 30’’
3x8 double Burpees statiques recup 30’’
6x30’’ Moutain Climber dynamiques 
 
Gainage/Abdos IDEM QUE LUNDI
 
Jeudi marche 1h dont 3x5’ marche rapide recup marche 2’ entre les séries.
 
Vendredi 
Échauffement + 3x10 burpees statiques Recup 30’’
 
6x20 mouvements de fessiers (chien qui lève la pa-patte). Ça fait 12 séries car 6 de chaque côté.
 
4x15 mouvements de fessiers. Allongée sur le côté comme un « i » et pied flex. 
Ça fait 8 séries. 4 de chaque côté.
 
Gainage/abdos comme lundi et mercredi 
 
Samedi marche 1h dont 3x6’ recup 2’
+ étirements 
 
Dimanche étirements 
 
Voilà et tu referas la même chose semaine suivante :-)
Tu peux marcher un peu les jours ou tu bosses les abdos-gainage mais 30-40’ Max 
 
Tu n’as plus qu’à bosser 💪🏼

Bon il n'a mis que des burpees statiques car il préfère être là pour les sauts. Sinon, il augmente le nombre d'exercices entre mercredi et lundi, puis encore entre vendredi et mercredi. J'adore ! Je ferai les séances le matin, irai marcher tranquillement les après-midis. Et les jours où il y a de la marche rapide, je marcherai donc le matin et relâche l'après-midi.

Ce midi, j'ai déjeuné à peu près pareil qu'hier. Des bâtonnets de carottes et concombres, quelques radis. Avec une cuillère à café de mayonnaise dans laquelle au lieu de jus de citron comme hier, j'ai mis un peu de piment. Et un demi pamplemousse pour finir.

Et j'ai fait une erreur. Comme je savais que nous allions manger du poisson ce soir, je n'ai pas pris de protéines ce midi. Total, j'ai eu vraiment très faim dans l'après-midi, ce qui ne m'arrive pratiquement jamais, je ne prends jamais de collation en journée. Là j'ai pris une tranche de pain avec un oeuf dur. De l'eau gazeuse et du citron. Et quand j'ai fini mon verre, je mange le citron, j'adore croquer dans les citrons:-)

Ce soir, dorade grillée, haricots verts et courgettes. Et comme d'habitude, Chéri a mis ail et échalotes dedans, j'aime tellement ça:-) Et bien fait cuire les courgettes au point de pratiquement les confire en purée.

Passez une douce soirée.

Je vais aller la chercher

Publié le par imaginer

Je vais aller la chercher

Pas de mail pour me dire non, pas de coup de téléphone pour me dire oui. Donc demain matin j'appelle... 

Ce matin, oh bonheur, j'ai dormi jusqu'à six heures et demi.

Pris tranquillement mon café, avec du muesli dans du lait d'amande et un demi pamplemousse.

J'ai versé trop vite le lait d'amande, il y en a trop, je préfère quand ça fait un peu plus "porridge compact".

Séance au stade, pratiquement que des fessiers et du gainage. Je tiens vraiment bien le gainage sur les avant-bras maintenant, plusieurs minutes, en revanche je dépasse à peine la minute sur le gainage position pompe. Encore du boulot. C'est plus facile (pour moi en tout cas) de faire des pompes, que de rester immobile en position haute. Et "seulement" 50 burpees, le coach a été super cool:-)

Et les fessiers, mes jambes montent de plus en plus haut, et les séries sont de plus en plus longues. Bon ce soir, quand je me lève du canapé, j'ai mal aux fessiers en me remettant à marcher:-)) Mais j'aime ces douleurs musculaires si jubilatoires. J'aime surtout les douleurs aux abdos.

Au déjeuner ce midi, très simple. Salade romaine, concombre, gigot d'hier. Nectarine.

Au dîner ce soir, tout aussi simple. Purée de carottes totalement nature (Picard Surgelés) et pommes de terre que Chéri a fait sauter dans le jus du gigot.

Bonne soirée tout le monde.

Faire durer le plaisir

Publié le par imaginer

Faire durer le plaisir

Le plaisir de l'attente ? Toujours pas de réponse. Bon, j'ai passé l'entretien avec le président jeudi dernier, si ce jeudi matin ils ne m'ont pas appelée, je les appelle. je sais qu'il doit voir l'autre candidate ce début de semaine donc jeudi ça devrait être bon... Ceci dit je me dis que ce n'est pas moi qu'ils vont choisir, et ça me fait chier. Oui, je le voulais ce poste...

Ce matin, levée tôt comme d'hab, j'ai mangé du muesli (dont vous voyez le paquet ci-dessus) dans du lait d'amande, avec un kiwi. Bien bon muesli. Moi qui n'en achète jamais, c'est l'une d'entre vous (merci ma Souris) qui m'a envoyé ce paquet pour me faire partager sa découverte. C'est bon ! Et sain.

Je me suis levée tôt ce matin, bien que couchée tard. Hier nous avons passé une chouette soirée. Avant le début de la projection en avant-première d'Adieu les cons, le film d'Albert Dupontel qui sort en octobre, nous avons eu 45 minutes de bandes annonces. Tous les films qui vont sortir d'ici la fin de l'année. Il y en a plein qui m'ont donné envie de les voir:-)

Nous avons reçu plein de cadeaux. Joli tote bag noir et jaune, il y avait des sandwiches, des confiseries et glaces à profusion, des boissons... Et puis bien sûr, il y a eu le film. Du Dupontel, grinçant, noir, tendre... Bien sûr j'ai fini en larmes quand le film s'est achevé par Albert Dupontel et Virginie Efira murmurant le titre "Adieu les cons". Allez le voir fin octobre:-)

C'était très agréable de sortir ainsi le soir, ça faisait bien longtemps, trop longtemps... J'espère qu'il n'y aura pas de deuxième confinement.

Ce matin au stade, beaucoup d'exercices de fessiers. Ca fait mal sur le coup, mais depuis février mes fesses commencent à changer, ont une jolie forme, et gagné en fermeté. Puis squats, gainage, abbdos, burpees. Sans relâche, jour après jour, heure après heure...

Il n'y a que la régularité et le travail qui paient. Ce n'est pas une séance intense de temps en temps qu'il faut, ce sont des séances régulières, et ce n'est qu'au bout de nombreux mois qu'on voit un début de commencement de changement... Pas de miracle, juste des heures et des heures et des heures de travail...

Je dis ça car sur les réseaux sociaux je vois tous ces gens qui font deux trois séances intenses avant de partir en vacances et laissent tomber en disant qu'ils n'ont pas de résultats. Ben non mon gars, les résultats tu les as sur le long, voire très long terme. Ca se saurait si on pouvait avoir un corps de rêve aux muscles harmonieux et toniques en une heure...

Tout comme les pilules miracle pour maigrir. Si tout cela existait il n'y aurait que des gens minces et musclés et toniques sur la planète.

Non, il faut un minimum d'effort... Oui ça m'énerve quand certains me disent tu as de la chance... Non je n'ai pas de chance (enfin oui, la chance d'avoir un corps en bonne santé qui répond aux exercices), mais pas la chance que ça se fasse seul non, je travaille pour essayer d'avoir une silhouette qui ressemble à quelque chose. Quand à chaque séance, pour conclure l'échauffement, avant de passer au travail sérieux, je fais cent burpees pour développer l'explosivité des muscles et renforcer le coeur, personne ne les fait à ma place les cent burpees hein !

Et ce n'est que le tout début du début du commencement. Et il n'y a pas que la silhouette qui m'intéresse, je veux aussi rester dynamique, vive, avec un coeur musclé qui bat très lentement (Entre 50 et 54 pulsations minutes au repos en ce moment), etc etc...

Un jeune homme d'environ 25 ans s'est approché de nous en fin de séance et m'a dit que depuis que le stade a réouvert, il nous observe lors de nos séances et qu'il me voit bosser dur et m'affiner. Du visage, et surtout des jambes m'a-t'il dit. J'avoue que j'étais contente. Très contente. Et Philippe aussi, qui en a profité pour me faire la morale à me dire que je dois être fière de moi... Ca c'est quelque chose qui m'est étranger. Je n'arrive pas à être fière de moi. D'ailleurs, j'ai dit au jeune homme que s'il me voit ainsi évoluer, c'est que j'ai le meilleur des coachs. Et Philippe essaie de changer ça, comme JC a aussi essayé, me rendre fière de moi. Mais ce sera dur, pour le moment, je ne vois aucune raison d'être fière de ce que je suis. Dans le sport ou tout autre domaine.

Philippe lui a dit qu'il l'a vu faire des pompes, qu'il les exécute parfaitement. Quant à moi je n'avais jamais remarqué ce jeune homme, quand je suis dans la séance, je suis vraiment concentrée. Pas le choix, sinon, pendant la proprioception par exemple, une seconde d'inattention et hop je m'écrase comme une grosse patate:-)

En rentrant du sport, j'ai bu un thé, pris ma douche, et préparé le déjeuner.

Pain "santé", avocat écrasé avec poivre et jus de citron, truite fumée et quelques tomates cerises. J'ai oublié de mettre sur la photo l'oeuf dur. Avec le reste de l'avocat au jus de citron, j'ai écrasé l'oeuf dur et mis les tomates en petits morceaux. Pas présentable mais délicieux. Et pour finir, du melon. Enfin pour commencer en réalité. Maintenant je mange les fruits en début de repas, ou une heure après la fin du repas. Et j'ai une bien meilleure digestion.

Ce matin Chéri est allé au marché, faire le plein de fruits et légumes, et a rapporté un gigot d'agneau de chez notre boucher.

Et après le déjeuner, nous sommes allés ensemble à Monoprix, faire le plein d'épicerie.

En rentrant, je me suis allongée pour lire. J'ai lu une cinquantaine de pages, les deux chattes avec moi, et je ne sais pas ce qui s'est passé, mais hop Chéri est venu me réveiller à 18 heures:-) J'ai dormi plus d'une heure et demi ! Ceci dit, je ne vais pas lutter quand enfin mon corps s'endort, alors que depuis des semaines je dors trois-quatre heures en moyenne par nuit.

Pour le dîner, Chéri a donc préparé le gigot au four, avec de l'ail. Et des courgettes aux oignons. Et des haricots blancs légèrement tomatés. Le gigot est bon ! Il y avait longtemps que je n'avais pas mangé d'agneau, qu'est-ce que je me suis régalée. Et un gigot pour deux, inutile de vous dire qu'il en reste beaucoup... Demain midi froid avec une salade, ça va être bon !

Demain si vous voulez, on parle beauté ? Depuis que je fais les séances de sport en extérieur, sans protection particulière, j'ai bronzé... Enfin, entendons-nous, un peu doré... Moi qui ai la peau si pâle, ça me fait bizarre. Sur le visage c'est bien, ça donne bonne mine, sur les bras et les jambes c'est totalement ridicule puisque ça s'arrêt à la manche du tee-shirt et au genou, là ou s'arrête le corsaire de sport.

Enfin, ce n'est pas grave, le ridicule ne tue pas:-))

En revanche, hors de question que la peau de mon visage se burine, se frippe, moi qui me suis toujours protégée du soleil auquel je suis allergique. Là, comme je suis en mouvement et que nos séances sont le matin, l'allergie ne s'est pas déclenchée et le teint légèrement doré c'est joli, mais il faut plus que jamais hydrater ma peau que je sens plus sèche que d'habitude.  D'autant que je prends minimum deux douches par jour, trois hier avec les deux séances de sport, donc hydratation essentielle.

J'ai donc mis en place un protocole intense pour hydrater et protéger, je vous montre demain ?

Passez une belle fin de soirée.

Je suis bi !

Publié le par imaginer

Je suis bi !

Depuis longtemps je rêvais d'appartenir au cercle très fermé des bi. Les bi-quotidiens. Vous savez, ceux qui font deux séances de sport par jour. What did you expect ? comme dit la pub;-)))))))

Oui, aujourd'hui nous avons fait deux séances avec Philippe, non mais quel plaisir ! Ce matin à sept heures et demi séance d'escaliers aux Tuileries. J'ai enchaîné sans broncher plus de 100 montées d'escaliers.

Je me suis levée à cinq heures et demi, sans faim. J'ai bu un café et mangé une poignée d'amandes puisque Philippe ne veut pas que je sois à jeun pour les grosses séances comme les escaliers.

Je suis rentrée à neuf heures, bu un deuxième café. A 11 heures, j'ai pris un petit déjeuner/déjeuner, pour aller à ma seconde séance de la journée, au stade cette fois, à 13h30.

Oeuf, jambon, pain "santé", c'est comme ça que l'a baptisé le boulanger Landemaine (Pain santé (Farine de Meule Bio, Farine de Kamut Bio, Eau, Sel, Levure, Mélange de graines)), beurre et un kiwi.

A 13h30 donc, deuxième séance de la journée au stade. Comme les jambes ont été beaucoup sollicitées ce matin avec les escaliers, pendant 40 minutes, boxe pour travailler les bras les épaules les dorsaux, gainage, abdos. Et une demi-heure de stretching et étirements. J'ai dit à Philippe que dorénavant je veux deux séances absolument tous les jours, et naturellement il a dit non en riant. Pfouuuuu je ne peux jamais avoir ce que je veux:-)

En tout cas c'est génial deux séances par jour ! J'ai bu une tisane en rentrant.

Sinon, pas de nouvelles suite à mon entretien de jeudi. Logique ceci dit puisque le Président doit voir la deuxième candidate ce début de semaine.

Juste un mot de notre week-end à Charleville. Triste, au-delà du soutenable. Je suis allée voir mon père samedi avec Chéri. Il l'a bien reconnu, bien que ne l'ayant pas vu depuis début mars. Comme il ne peut plus parler depuis son AVC de la semaine dernière, il a saisi ma main, l'a embrassée, et ne l'a plus lâchée. Je lui ai parlé, il hochait la tête, il était dans son lit, recroquevillé comme le vieillard qu'il est devenu en si peu de temps.

L'air résigné, épuisé... Au bout d'un quart d'heure il nous a fait signe avec la main de partir. Je lui ai demandé s'il était fatigué, voulait que nous partions, il a hoché la tête et fermé les yeux. Je pense qu'il lui est insupportable que nous le voyions comme cela...

Et ma mère est si triste. Elle pleure beaucoup, très souvent... Je vais essayer d'y aller plus souvent encore. Mon frère y passe deux fois par semaine l'après-midi... Et moi au lieu d'y aller toutes les deux semaines et demi, je vais y aller toutes les semaines ou deux semaines maximum.

Nous sommes rentrés hier soir à Paris, quand j'ai vu la frêle silhouette de ma mère seule sur le quai de la gare, regardant notre train s'éloigner, un voile de tristesse m'a enveloppée, qui ne se dissipe pas. J'appelle ma mère matin et soir, essaie de la faire sourire mais elle est si triste...

Vivement qu'elle habite à Reims, à 45 minutes de TGV, je pourrai la voir chaque semaine et mon frère qui sera sur place, pratiquement tous les jours.

J'ai eu un sommeil agité cette nuit, pensant à mes parents, à ce travail que j'aurai ou pas, tout se mélange dans la nuit, tout est sombre...

Heureusement, sortir à sept heures du matin, voir le soleil déjà présent, le ciel si bleu, les Tuileries et le Louvre si beaux m'a fait me dire que oui, c'est formidable d'être vivant et qu'on doit savourer chaque micro seconde de notre vie.

A 18 heures, j'ai pris une espèce de goûter/dîner, car nous sortons ce soir. Jambon, melon, crème chocolat. Bien longtemps que je n'ai pas mangé de crème au chocolat, c'est Chéri qui achète ça pour lui, et là ça m'a donné envie et ça m'a semblé moyennement bon. Trop sucré, je n'ai plus l'habitude.

Oui c'est une journée alimentaire un peu bancale, mais ce soir nous allons à l'avant-première du film d'Albert Dupontel, Adieu les cons, qui sortira fin octobre. Chéri connaît bien Albert Dupontel que j'ai du coup rencontré à plusieurs reprises et dont j'aime l'humour très noir et grinçant. Cet homme est en réalité d'une poésie et d'une délicatesse comme rarement j'ai vu. Je ne doute pas que ce nouveau film sera une pépite, comme les précédents.

Nous allons rentrer tard, et je ne veux pas manger tout et n'importe quoi à cette séance spéciale, ni me jeter sur de la nourriture en rentrant à 23 heures.

C'est aussi pour cela que je publie dès maintenant. Je ne sais pas si je mangerai un petit quelque chose en rentrant ou pas, je vous dirai cela demain. Je fais vraiment mon parcours alimentaire en fonction du sport, et de la silhouette que je désire, m'accordant quelques plaisirs par semaine, mais très cadré le reste du temps. Et demain matin j'ai une séance avec Philippe, et vous le savez, je n'aime pas me sentir lourde pendant une séance, alors je ne vais pas me mettre à manger un vrai repas à 23 heures.

D'ailleurs demain matin, nous faisons un point approfondi avec Philippe de nos premiers cinq mois de travail ensemble. 

Je suis bientôt au poids qui me semble être celui de forme, je verrai là où mon corps se fixera. En tout cas, plus je m'allège, plus je fais de bonnes choses au sport, et ça, c'est pour moi un plaisir bien plus intense que de manger des gâteaux ou des frites... Jamais je n'aurais pu imaginer cela il y a quelques années, mais le fait est là, le sport me procure infiniment plus de plaisir à l'état brut que la nourriture.

Bref, chacun trouve son bonheur où il peut... De surcroît le sport est la seule chose qui en ce moment, me permet de ne pas penser à la mort prochaine de mon père pendant quelques heures.

Allez zou, je vais me maquiller pour sortir:-)

Passez une douce soirée.

Et mardi...

Publié le par imaginer

Et mardi...

Ce matin, levée TRES tôt, j'ai donc largement eu le temps de manger les flocons d'avoine au lait d'amande avec la banane avant de rejoindre Philippe au stade. Et le temps de les digérer.

Et je n'ai rien fait de la journée... à part rester près du téléphone au cas où... Il ne faut pas que ce genre de journée se reproduise. J'ai longuement parlé avec mon frère il m'a dit avoir éprouvé la même chose. Même pendant ses cours, il a laissé son téléphone allumé bien en évidence, ce qui ne lui arrive absolument jamais quand il est avec ses élèves. 

Curieusement, en rentrant du stade à 11h30, j'avais très faim, habituellement ce n'est pas le cas juste après le sport. 

J'ai fait ma salade (laitue, concombre, radis, tomates, oeuf dur, jambon) et normalement  pour le midi ça me suffit. mais vraiment j'avais faim. J'ai donc ajouté un morceau de pain, du comté. Puis du melon et des cerises.

Là j'étais bien calée. 

Ce soir pour dîner, comme hier soir, riz basmati nature et ratatouille (oui, les restes).

Et j'ai terminé en beauté avec une tisane et cette barre de chocolat partagée avec Chéri.

Je vous laisse apprécier l'humour de Philippe. Comme demain et jeudi il a journées pédagogiques au collège, pas moyen de faire de séances, ni en réel ni en visio. Nous nous retrouverons au stade vendredi matin pour notre concours. Mais en attendant, voici le message qu'il vient de m'envoyer :

Demain tu marches 1h avec 15’ marche rapide à partir de la 20’. 
 

Jeudi tu feras marche tranquille 45’ puis :
gainage 
3 sessions de 45’’ planche Recup 15’’
Idem x3 en position pompe 

-6 sessions de 40’’ abdos vélo 15’’
- 6 sessions la centaine 40’’
- 6 sessions de 40’’ obliques 
3 a l’intérieur et 3 à l’extérieur 

+ étirements
et c’est tout 🙏🏻💪🏼

Belle soirée ma vaillante et à demain par message.

J'ai ri au "et c'est tout". Jeudi donc 45' de marche, 24 séries de gainage/abdos "et c'est tout". Heureusement que j'adore le gainage, les pompes et les abdos:-) Et que les étirements c'est une dizaine d'exercices de récup' active:-)

Et j'adore quand il m'envoie des trucs à faire. Quand j'ai juste de la marche avec marche rapide à faire, c'est qu'il considère que c'est la journée OFF:-)

Ceci dit, c'est vrai que la marche et les séries d'abdos/gainage quand je suis seule, c'est moins rude que quand Philippe est là...

Demain j'irai marcher très tôt car j'ai rendez-vous à 8h30 avec une amie pour boire un café, puis un rendez-vous téléphonique à dix heures.

Passez une douce soirée.

1 2 3 4 5 > >>