7 articles avec sorties

Une semaine entière

Publié le par imaginer

Une semaine entière

Oui enfin je vais passer une semaine entière à Paris. Je retournerai à Charleville la semaine prochaine. J'ai besoin de me poser là, avec Chéri. A chaque séjour de trois-quatre jours à Charleville, il me faut au minimum trois jours pour m'en remettre. Cette fois encore, je n'ai pas dormi quand j'étais à Charleville, j'ai passé du temps avec mon père, je suis passée au Tribunal, à la mutuelle, j'ai vu l'assistante sociale de la clinique, le kiné, le neurologue, fait plusieurs fois des courses, passé des coups de téléphone dans des résidences à Reims, beaucoup écouté ma mère qui n'a qu'un tout tout tout petit moral... J'en ressors épuisée nerveusement...

Et en même temps, je profite de ce dernier été dans la maison où j'ai vécu de ma naissance à mes 18 ans. Les roses du jardin au parfum si fort. Les figues mûres à point dont je me régale tant, si nombreuses cette année.

Ce week-end, très agréable ici, à Paris, tranquille et doux. Samedi matin, séance au stade avec Philippe. Habituellement nous ne nous voyons pas le week-end, mais comme je revenais de trois jours à Charleville, il est venu me faire une belle séance:-)

Puis déjeuner d'un bon, excellent, vraiment excellent burger chez Five Guys à Opéra. Longtemps que je n'avais pas mangé de burger. Et ceux-ci, préparés minute, avec les ingrédients de notre choix, se démarquent vraiment. Et place de l'Opéra qu'est-ce qu'il y a... ? La belle grande boutique Lancel. Oui bon !!!!!!! Je suis une proie si facile et si faible. Que voulez-vous... Oui absolument, j'ai besoin d'un nouveau sac pour mon nouveau travail et puis c'est tout...

Ensuite, nous sommes allés nous remettre de nos émotions, enfin de ma surexcitation d'avoir un super joli nouveau sac et d'avoir dégusté un si bon burger. Chéri avait un peu honte, je sautillais en marchant, de bonheur... Retrouver nos week-ends, tous les deux, nous promener dans Paris, juste insouciants, alors il m'a assise au Paradis du fruit, pour que je me calme:-))))))))))))

Je me suis régalée d'un cocktail de fruits frais pressés, tous les fruits que j'aime, pamplemousse, citron, kiwi, orange.

Et pour finir cette belle journée, nous sommes allés voir Adorables au cinéma. Bon, ça, vous pouvez zapper c'est moyen bof bof. Enfin, c'est mon avis, qui ne vaut que ce qu'il vaut.

Dimanche, journée tranquille. J'ai continué à faire du tri dans les placards et à ranger. J'étais toute fière de mon placard bien rangé, spécial vêtements/sacs/chaussures de sport, et bim, une des minettes a réussi à l'ouvrir et à faire tomber tous mes tee-shirts hier soir. Heureusement qu'elle ne parvient pas à ouvrir la penderie où sont mes vêtements. Ni le placard des sacs à mains/foulards/chaussures.

Ce matin séance au stade à neuf heures. J'y suis allée sans petit déjeuner. Du coup, avant même midi, j'avais très faim. J'ai pris un thé avec une nectarine, puisque dans la mesure du possible je mange les fruits en début de repas, ou bien éloignés des repas.

Puis j'ai préparé mon déjeuner. Salade verte, tomate, radis, cornichon, deux oeufs durs et jambon blanc. En guise de féculents, une tranche de pain.

Cet après-midi, encore un peu de rangement. Et deux heures de lecture:-) J'ai l'impression d'être en vacances, d'enfin pouvoir lâcher prise. Impression tellement plus agréable que celle d'être au chômage.

J'ai pris mon petit goûter en fin d'après-midi. J'ai promis de manger plus, je tiens parole, je mange plus:-) Et des féculents à chaque repas...

Ce soir au menu, de la dinde. Et ce, pour plusieurs repas nous aurons de la dinde, Chéri a fait rôtir au four une cuisse de dinde, avec des pommes de terre ratte et des gousses d'ail. Et une cuisse de dinde, c'est énooorrrmmmmeeeeee. Bon comme c'est moi qui dis que je veux manger de la dinde, sans gras, je ne vais pas me plaindre hein. J'ai mis une fourchette dans le plat, pour se rendre compte de la taille de la cuisse de la bestiole.

Demain, séance au stade à dix heures. Cette semaine je vais voir Philippe chaque jour. On profite au max, car il repart en fin de semaine prochaine en vacances, pour deux semaines. Donc quand il rentrera j'aurai commencé à travailler et nous nous verrons deux ou trois fois max par semaine. J'adore quand on fait comme ça une séance chaque jour, au milieu c'est une séance de stretching et ça, c'est tellement bon, ça délie totalement les muscles.

A priori à la rentrée, ce sera lundi de sept à huit heures du matin. Mercredi de 6h45 à 7h45 le matin. Et quand ce sera possible, le vendredi après-midi.

On verra si je tiens le coup de faire une séance de sport intense tôt comme cela, puis d'enchaîner direct avec ma journée de travail.

Je vais acheter quelques haltères pour les séances que je ferai seule. Maintenant qu'on a bien affiné la silhouette, il faut la redessiner:-)

Donc ce soir, dinde rôtie, purée de carottes nature et pommes de terre au four. 

Et, douceur du soir, un cône Choco-noistte.

Bonne soirée vous tous:-)

Un samedi à Paris

Publié le par imaginer

Un samedi à Paris

Habituellement le samedi nous nous baladons dans un quartier de Paris, selon l'envie du jour. Entre la Covid, le confinement et les allers-retours à Charleville, voilà longtemps que nous ne nous étions pas promenés juste pour le plaisir. Chéri avait envie d'aller au quartier indien, derrière la gare du Nord. Faire quelques courses, manger un Thali. Au moins un an que nous n'en avons pas mangé.

Mais avant ça, ce matin, levée sept heures, j'ai mangé du muesli cuit dans du lait d'amandes, un kiwi.

A neuf heures, dernière séance avec Philippe puisqu'il prenait son train cet après-midi pour deux semaines de vacances. Séance en visio donc. 

Après chaque séance en visio, Philippe prend une photo, il adore jouer avec les filtres, et fait une story sur Instagram en me taguant. Ou c'est moi qui fais la story... Ce matin, il a fait celle-là.

Ensuite, j'ai bu un thé avec Chéri qui prenait son petit déjeuner. Douche, maquillage et hop nous voilà partis. Que c'est agréable de se promener en voyant les terrasses pleine de gens souriants, Paris qui revit, qui bourdonne. Surtout derrière la gare du nord dans le quartier indien:-)

Nous nous sommes régalés d'un thali végétarien, avec lassi à la rose pour moi, à la banane pour Chéri.

J'ai donné à Chéri deux de mes petits pots, celui avec le yaourt au concombre (rien à faire, je n'aime pas le yaourt), et celui au premier plan à droite, c'était le dessert, de la semoule à l'eau de rose, impossible de la manger je n'avais plus faim.

Et il a goûté à tous les autres petits pots, chacun remplis de légumes plus ou moins épicés et relevés. Malgré cela, impossible pour moi de tout manger, je n'ai plus l'habitude de manger autant... Même si à priori ce ne sont pas de très grosses quantités, Chéti a mangé tout son thali, et les clients des tables à côté de la nôtre ont aussi fini le leur. Moi j'ai laissé ça. Et bu seulement la moitié de mon lassi.

En tout cas, ce petit restaurant indien spécialisé dans les thali végétariens est à recommander. C'est tellement bon tous ces légumes épicés. Et les sauces et petits pots de soupe pour tremper la crêpe et le riz.

Ensuite nous sommes allés dans l'épicerie où Chéri voulait faire quelques courses. J'adore cette grande épicerie qui vend tout. Des produits frais jusqu'aux vêtements.

En passant devant ce rayon, j'ai eu envie d'acheter du riz déjà cuisiné.

J'en ai pris deux paquets, on verra si c'est aussi bon que ça en a l'air... Chéri est dubitatif, mais bon moi j'ai envie de tester.

Je goûterai très vite:-)

Nous sommes rentrés à pied (une petite demi-heure), et en rentrant, j'ai fait ce que je pensais une petite sieste. Qui s'est transformée en plus d'une heure de sommeil profond. Il faut dire que les sept séances de sport en six jours, sans compter les marches rapides que je fais en plus un jour sur deux m'ont un peu fatiguée.

Je me suis réveillée à 18h30. A 20 heures je n'avais pas faim, Chéri si. Il a cuisiné de la saucisse basque au piment d'espelette, qu'il a agrémentée d'un oignon rouge. J'en ai mangé un petit bout (oui, petit, 50 grammes), avec oignon rouge et le reste des courgettes et haricots verts d'hier soir.

Voilà, un samedi comme nous les aimons, comme nous n'en avions pas passé depuis bien trop longtemps.

Bonne soirée vous tous:-)

Faire durer le plaisir

Publié le par imaginer

Faire durer le plaisir

Le plaisir de l'attente ? Toujours pas de réponse. Bon, j'ai passé l'entretien avec le président jeudi dernier, si ce jeudi matin ils ne m'ont pas appelée, je les appelle. je sais qu'il doit voir l'autre candidate ce début de semaine donc jeudi ça devrait être bon... Ceci dit je me dis que ce n'est pas moi qu'ils vont choisir, et ça me fait chier. Oui, je le voulais ce poste...

Ce matin, levée tôt comme d'hab, j'ai mangé du muesli (dont vous voyez le paquet ci-dessus) dans du lait d'amande, avec un kiwi. Bien bon muesli. Moi qui n'en achète jamais, c'est l'une d'entre vous (merci ma Souris) qui m'a envoyé ce paquet pour me faire partager sa découverte. C'est bon ! Et sain.

Je me suis levée tôt ce matin, bien que couchée tard. Hier nous avons passé une chouette soirée. Avant le début de la projection en avant-première d'Adieu les cons, le film d'Albert Dupontel qui sort en octobre, nous avons eu 45 minutes de bandes annonces. Tous les films qui vont sortir d'ici la fin de l'année. Il y en a plein qui m'ont donné envie de les voir:-)

Nous avons reçu plein de cadeaux. Joli tote bag noir et jaune, il y avait des sandwiches, des confiseries et glaces à profusion, des boissons... Et puis bien sûr, il y a eu le film. Du Dupontel, grinçant, noir, tendre... Bien sûr j'ai fini en larmes quand le film s'est achevé par Albert Dupontel et Virginie Efira murmurant le titre "Adieu les cons". Allez le voir fin octobre:-)

C'était très agréable de sortir ainsi le soir, ça faisait bien longtemps, trop longtemps... J'espère qu'il n'y aura pas de deuxième confinement.

Ce matin au stade, beaucoup d'exercices de fessiers. Ca fait mal sur le coup, mais depuis février mes fesses commencent à changer, ont une jolie forme, et gagné en fermeté. Puis squats, gainage, abbdos, burpees. Sans relâche, jour après jour, heure après heure...

Il n'y a que la régularité et le travail qui paient. Ce n'est pas une séance intense de temps en temps qu'il faut, ce sont des séances régulières, et ce n'est qu'au bout de nombreux mois qu'on voit un début de commencement de changement... Pas de miracle, juste des heures et des heures et des heures de travail...

Je dis ça car sur les réseaux sociaux je vois tous ces gens qui font deux trois séances intenses avant de partir en vacances et laissent tomber en disant qu'ils n'ont pas de résultats. Ben non mon gars, les résultats tu les as sur le long, voire très long terme. Ca se saurait si on pouvait avoir un corps de rêve aux muscles harmonieux et toniques en une heure...

Tout comme les pilules miracle pour maigrir. Si tout cela existait il n'y aurait que des gens minces et musclés et toniques sur la planète.

Non, il faut un minimum d'effort... Oui ça m'énerve quand certains me disent tu as de la chance... Non je n'ai pas de chance (enfin oui, la chance d'avoir un corps en bonne santé qui répond aux exercices), mais pas la chance que ça se fasse seul non, je travaille pour essayer d'avoir une silhouette qui ressemble à quelque chose. Quand à chaque séance, pour conclure l'échauffement, avant de passer au travail sérieux, je fais cent burpees pour développer l'explosivité des muscles et renforcer le coeur, personne ne les fait à ma place les cent burpees hein !

Et ce n'est que le tout début du début du commencement. Et il n'y a pas que la silhouette qui m'intéresse, je veux aussi rester dynamique, vive, avec un coeur musclé qui bat très lentement (Entre 50 et 54 pulsations minutes au repos en ce moment), etc etc...

Un jeune homme d'environ 25 ans s'est approché de nous en fin de séance et m'a dit que depuis que le stade a réouvert, il nous observe lors de nos séances et qu'il me voit bosser dur et m'affiner. Du visage, et surtout des jambes m'a-t'il dit. J'avoue que j'étais contente. Très contente. Et Philippe aussi, qui en a profité pour me faire la morale à me dire que je dois être fière de moi... Ca c'est quelque chose qui m'est étranger. Je n'arrive pas à être fière de moi. D'ailleurs, j'ai dit au jeune homme que s'il me voit ainsi évoluer, c'est que j'ai le meilleur des coachs. Et Philippe essaie de changer ça, comme JC a aussi essayé, me rendre fière de moi. Mais ce sera dur, pour le moment, je ne vois aucune raison d'être fière de ce que je suis. Dans le sport ou tout autre domaine.

Philippe lui a dit qu'il l'a vu faire des pompes, qu'il les exécute parfaitement. Quant à moi je n'avais jamais remarqué ce jeune homme, quand je suis dans la séance, je suis vraiment concentrée. Pas le choix, sinon, pendant la proprioception par exemple, une seconde d'inattention et hop je m'écrase comme une grosse patate:-)

En rentrant du sport, j'ai bu un thé, pris ma douche, et préparé le déjeuner.

Pain "santé", avocat écrasé avec poivre et jus de citron, truite fumée et quelques tomates cerises. J'ai oublié de mettre sur la photo l'oeuf dur. Avec le reste de l'avocat au jus de citron, j'ai écrasé l'oeuf dur et mis les tomates en petits morceaux. Pas présentable mais délicieux. Et pour finir, du melon. Enfin pour commencer en réalité. Maintenant je mange les fruits en début de repas, ou une heure après la fin du repas. Et j'ai une bien meilleure digestion.

Ce matin Chéri est allé au marché, faire le plein de fruits et légumes, et a rapporté un gigot d'agneau de chez notre boucher.

Et après le déjeuner, nous sommes allés ensemble à Monoprix, faire le plein d'épicerie.

En rentrant, je me suis allongée pour lire. J'ai lu une cinquantaine de pages, les deux chattes avec moi, et je ne sais pas ce qui s'est passé, mais hop Chéri est venu me réveiller à 18 heures:-) J'ai dormi plus d'une heure et demi ! Ceci dit, je ne vais pas lutter quand enfin mon corps s'endort, alors que depuis des semaines je dors trois-quatre heures en moyenne par nuit.

Pour le dîner, Chéri a donc préparé le gigot au four, avec de l'ail. Et des courgettes aux oignons. Et des haricots blancs légèrement tomatés. Le gigot est bon ! Il y avait longtemps que je n'avais pas mangé d'agneau, qu'est-ce que je me suis régalée. Et un gigot pour deux, inutile de vous dire qu'il en reste beaucoup... Demain midi froid avec une salade, ça va être bon !

Demain si vous voulez, on parle beauté ? Depuis que je fais les séances de sport en extérieur, sans protection particulière, j'ai bronzé... Enfin, entendons-nous, un peu doré... Moi qui ai la peau si pâle, ça me fait bizarre. Sur le visage c'est bien, ça donne bonne mine, sur les bras et les jambes c'est totalement ridicule puisque ça s'arrêt à la manche du tee-shirt et au genou, là ou s'arrête le corsaire de sport.

Enfin, ce n'est pas grave, le ridicule ne tue pas:-))

En revanche, hors de question que la peau de mon visage se burine, se frippe, moi qui me suis toujours protégée du soleil auquel je suis allergique. Là, comme je suis en mouvement et que nos séances sont le matin, l'allergie ne s'est pas déclenchée et le teint légèrement doré c'est joli, mais il faut plus que jamais hydrater ma peau que je sens plus sèche que d'habitude.  D'autant que je prends minimum deux douches par jour, trois hier avec les deux séances de sport, donc hydratation essentielle.

J'ai donc mis en place un protocole intense pour hydrater et protéger, je vous montre demain ?

Passez une belle fin de soirée.

Je suis sortie !

Publié le par imaginer

Je suis sortie !

Ce matin, levée cinq heures, j'ai eu une nuit agitée, de mauvais rêves concernant mes parents.

J'ai bu deux cafés, et ai regardé deux épisodes d'une série en replay en attendant 8h15 et ma séance de sport. Ce matin, un peu moins d'exercices de jambes (qui ont beaucoup été sollicitées hier et Philippe m'a dit que demain elles le seront énormément), et de nombreux exercices de bras et de gainage. Et toujours notre concours d'abdos en fin de séance, j'adore nos concours:-)) Puis étirements et à 9h30, au revoir Philippe jusqu'à demain matin.

C'est vraiment formidable les appels en visio !

Oui cinq séances de suite cette semaine, ça a énormément aidé à la rééducation de mon genou. On a beaucoup travaillé la flexion, le quadriceps droit pour renforcer le genou opéré. Je marche en boitillant mais vraiment légèrement.

Le chirurgien m'a dit que je vais boîter pendant un mois, on verra.

Ensuite j'ai pris ma douche, glacé et massé mon genou, et à 10 heures j'avais faim, j'ai pris mon petit déjeuner avec plaisir.

Et comme mes pansements sont enlevés, que c'est propre, ça cicatrise vite, et mes quadriceps sont bien renforcés, Philippe m'a dit que je pouvais aller marcher. Marcher lentement, en déroulant bien ma foulée...

Alors avant le déjeuner, j'ai fait mon attestation (bizarre ça), en indiquant que je sortais pour activité physique de 20 minutes. Et j'ai marché, très lentement (j'ai fait un kilomètre en 20 minutes, trois km/h, je ne pensais pas marcher aussi lentement un jour), en déroulant bien, en m'aidant des bras. 

Quel bonheur ! Je n'étais pas sortie depuis lundi 16, le jour de l'opération, mis à part sur le balcon. 

J'ai marché en savourant l'air libre, le soleil. Notre rue est longue, et plate sur une bonne partie, j'ai marché dix minutes en ligne droite puis ai fait demi-tour. J'ai croisé quelques personnes, très peu, j'ai marché au milieu de la rue, et n'ai croisé personne à moins de deux mètres.

Au bout de 15 minutes mon genou a commencé à tirer, et en rentrant à la maison je boitais un peu plus. J'ai tout de suite glacé et massé.

Puis déjeuner. Deux oeufs au plat, une tranche de jambon, du comté, et un kiwi.

Ensuite, j'ai continué à faire ce que je fais au moins deux heures par jours depuis quelques jours, chercher une enseigne ayant encore des créneaux de livraison... Et enfin, j'ai pu passer une commande sur le site Monoprix, qui nous sera livrée mercredi prochain. Pas facile de trouver ! J'écume depuis plusieurs jours tous les sites de grandes surfaces sans relâche, pour saisir le moindre créneau de livraison... (Carrefour, Franprix, G20, Auchan, Super U, Intermarché, Hourra, Monoprix)

J'ai pris trois paquets de litières, de la nourriture pour les chattes, des produits de toilette et d'entretien essentiellement. Du poulet, du jambon, des oeufs.

Nous commençons à être à cours de fruits et légumes frais, et je meurs d'envie de poisson. Demain pendant ma promenade j'irai faire le plein chez le primeur, son étal est en extérieur, comme ça pas la peine d'entrer dans un supermarché. Et si le poissonnier qui est en face du primeur est ouvert, je prendrai du poisson frais.

Après ça, je suis allée m'allonger pour lire, mais je me suis endormie une heure et demi. Il faut dire qu'entre les quatre heures de sommeil de cette nuit, la séance de sport et la marche, j'étais fatiguée. 

Mais quel bonheur de sentir le soleil et l'air frais. Je suis encore plus pâle que d'habitude ces jours-ci... 

Heureusement, nous avons les deux ampoules de vitamine D prescrites par notre généraliste le mois dernier et que j'avais achetées avant le confinement. Nous les prendrons demain, je les avais oubliées à vrai dire...

Ce soir poulet (ben oui encore, on n'a pas vraiment de stock et on ne fait les courses qu'une fois par semaine, voire tous les dix jours), et nos derniers légumes frais, champignons et brocolis.

Chéri a fait en plus pour lui du riz, il voulait compléter son assiette.

A partir de demain je ferai une marche chaque jour pour consolider mon genou, mais sans aller dans les supermarchés. Pas la peine d'accentuer les risques, ni pour nous, ni, surtout, pour les autres. 

Nous avons plusieurs amis atteints du Covid-19, c'est une réalité, alors on ne joue pas avec le danger. Et Chéri et moi ne sortons pas ensemble, d'ailleurs Chéri n'éprouve pas le besoin de sortir et tant mieux. Il a du diabète, est en important surpoids alors oui je préfère qu'il reste à la maison.

Et moi, max 30 minutes sans entrer dans les magasins... Après chacun fait comme il le veut. Notre ami le plus atteint a choisi d'aller à son travail (faisant partie des emplois non essentiels, ses chefs et collègues sont restés chez eux), j'espère de toutes mes forces que sa femme et lui vont s'en sortir et que nous aurons l'occasion de les serrer très très fort dans nos bras dans quelques semaines.

Le mari de ma top collègue est médecin généraliste, épuisé, chaque soir en rentrant il se déshabille sur le palier, file prendre sa douche et laver ses vêtements à 90 degrés, n'approche pas mon ex collègue, dort dans une autre chambre. 

Je l'ai eu au téléphone hier justement parce qu'il voulait prendre des nouvelles, et particulièrement de Chéri, et m'a bien redit d'éviter les magasins, et surtout, de ne pas sortir à l'extérieur ensemble.

Donc les promenades en couple ce sera pour "après", car il s'agit aussi de protéger les autres ! Beaucoup de gens pensent à se protéger mais ne pensent pas aux autres. Or à priori, la plupart d'entre nous sommes porteurs... Toutes ces précautions ne nous empêcheront pas forcément de le développer, mais bon, on essaie...

Bref, que chacun fasse ce qu'il peut, le blog n'est pas dédié à parler de cela, excusez-moi.

Ce soir après le dîner, nous avons fini par une tisane, c'est devenu une habitude bien ancrée.

Je vous dis à demain:-)

Une semaine

Publié le par imaginer

Une semaine

Une semaine que je n'ai pas écrit. Et ça ne me convient pas. Vous me manquez. Ne pas écrire crée un déséquilibre. Ne faire qu'une séance de sport par semaine crée un déséquilibre. Ne pas passer assez de temps avec Chéri crée un déséquilibre. Ne pas voir mes amis ne me convient pas. Ne pas pouvoir aller chez mes parents crée un déséquilibre (ah non pardon, ça c'est à cause des grèves, pas de mon rythme de travail...)

Alors si tout cela ne me convient pas, à moi d'y remédier et de trouver une solution. Aujourd'hui je ne suis plus malade du burn out. Je ne prends plus d'anti dépresseur. Je suis lucide. J'ai tous les éléments en main. A moi de jouer. Les choses sont en train de se mettre en place dans mon esprit, je vous en parle dès que c'est finalisé. Chéri est d'accord avec ce que je veux faire, nous en avons longuement parlé.

Alors, tout d'abord, des nouvelles de mon père. Il est sorti de l'hôpital vendredi. Une semaine à l'hôpital lui a fait du bien. Son esprit est plus clair, il a repris quelques forces. Le fait d'être aidé à l'hôpital, pour faire sa toilette, s'habiller etc... l'a énormément soulagé, ces quelques tâches à accomplir le matin lui paraissaient tellement insurmontables.

Alors dès hier matin, un infirmier est venu chez mes parents, il aide mon père à "se mettre en route". Il vendra maintenant chaque jour. Mon frère a changé la configuration du salon et de la salle à manger dans la maison, mes parents n'ont ainsi plus ces quelques marches à descendre pour aller au salon et regarder la télévision.

Le salon est maintenant installé autour de la cheminée, le soir mes parents peuvent manger un plateau repas bien au chaud. Mon père accepte de marcher avec une canne. J'ai hâte d'aller les voir. J'ai pris des billets de train pour le week-end prochain, j'espère qu'ils ne seront pas annulés comme ceux pour ce week-end. Oui, TOUS les trains vers les Ardennes ont été supprimés. Je comprends, la SNCF a fait le choix de privilégier ses ressources pour que ce soient les trains vers le Sud et les sports d'hiver qui roulent.

Si vous avez de la famille dans le Nord-Est de la France, peu importe, elle peut crever tout tranquillement. Pas de répartition, tout dans la même direction... Bon, on verra le week-end prochain... Quant à louer une voiture, il n'y en a plus dans aucune agence de location.

Bon, du coup, hier matin j'ai dormi... C'était bien aussi de dormir plutôt que me lever à cinq heures pour aller prendre le train. Ensuite j'ai emballé les cadeaux de Noël, puisque le 25 à midi nous allons chez les parents de Chéri, et son frère des Etats-Unis sera là, avec sa femme et leurs trois enfants:-)

A 14h30 nous sommes sortis, nous avions faim. Nous avons testé une nouvelle brasserie, qui a ouvert cette semaine, à deux pas de chez nous. 

Joli décor épuré, blanc, avec plein de plantes, chaleureux, convivial, de la vaisselle ravissante. Nous avons passé un bon moment Chéri et moi.

J'ai mangé des oeufs mimosa faits avec de la mayonnaise au Wasabi. Wasabi que j'ai retrouvé dans la vinaigrette de la salade. Et une assiette de frites maison.

Pour Chéri, du poulpe grillé.

Ensuite Chéri est allé faire les courses tandis que j'allais chez le coiffeur. Ça fait toujours du bien au moral.

Quand je suis rentée, ça embaumait dans la maison, Chéri préparait des pâtes, avec des morceaux de poulet grillé, et une sauce de tomates fraîches et oignons.

J'en ai mangé un moyen bol. Bon à tomber par terre. 

Et nous avons passé la soirée à regarder Rocketman, le biopic sur la vie d'Elton John. J'aime tellement les soirées comme ça avec Chéri.

Bien que m'étant couchée à minuit, à cinq heures j'étais debout. J'ai bu mes deux cafés en regardant une série que j'aime bien en replay, puis je me suis mise à vous écrire:-)

Et j'ai ouvert mes cases 22 des calendriers de l'avent. D'ailleurs, je ne vous en ai montré aucune depuis dimanche dernier. Toujours de belles découvertes de produits dans celui de Mary Cohr. Je vous montre.

Il est 8h30, je commence à avoir faim. Je vais petit déjeuner (kaki et kiwi, plus une tranche de brioche). Je reviens ce soir vous montrer mes repas des jours derniers et parler alimentation:-)

Passez un beau dimanche.

Premier décembre, la plus jolie des dates

Publié le par imaginer

Premier décembre, la plus jolie des dates

Pour moi en tout cas, le premier décembre est un beau jour, et ce, depuis 12 ans. Chéri et moi nous sommes mariés un premier décembre, le ciel était bleu, il faisait 15 degrés, me marier à Montmartre fut un pur rêve.

Aller à pieds de la mairie au restaurant niché dans les escaliers de Montmartre, être seuls dans ce restaurant que nous avions privatisé... 

En général pour fêter notre anniversaire de mariage, nous allons à Bruxelles. Cette année, nous avons passé trois jours à Bruxelles le week-end d'avant, et ce week-end nous sommes restés à Paris. 

Hier premier décembre donc, petit déjeuner délicieux, avec une tranche de stollen. Chéri sait que j'aime ce gâteau alsacien et m'en achète un chaque début décembre.

Ensuite nous sommes allés au cinéma à 11 heures, et en sortant à 13h30, déjeuner à la brasserie dans laquelle nous nous sommes rencontrés il y a 16 ans.

Comme d'habitude dans cette brasserie, Chéri s'est régalé d'un plateau de fruits de mer, avec un gros oursin cru (beurk). Et moi, d'une sole meunière.

Nous sommes rentrés à 16 heures et hop, petite sieste. Nous avons zappé le dîner, enfin moi en fait. Mais vraiment je n'avais pas faim.

Ensuite, nous avons regardé un film d'horreur, et à 22 heures, je me suis couchée pour lire. Un bien joli dimanche, après avoir passé un non moins joli samedi avec Lou, ma nièce. 

Et puis le premier décembre, ce sont les calendriers de l'Avent. Jamais je n'en ai et cette année, bim, j'en ai deux:-)

L'un, offert par ma jolie cousine Karin, regardez comme il est beau.

Et un de l'artisan chocolatier, que j'ai découvert il y a quelques mois. J'en ai acheté un pour moi, un pour Lou, un pour le bureau.

Donc hier matin au petit déjeuner, j'ai ouvert les première cases.

Aujourd'hui en revanche j'ai attendu ce soir après le travail pour ouvrir. Et j'ai découvert:-)

Voilà pour ce beau début décembre. Je vous passe le mois de novembre du coup. Il a passé à la vitesse de l'éclair. Nous sommes allés une fois au théâtre, une fois voir un one man show, un concert à l'Olympia, j'ai lu 3 livres...

En revanche, peu de sport, rien à faire, c'est vraiment compliqué de l'intégrer dans mon quotidien, entre les horaires de JC et les miens...

Ca se passe bien dans mon nouveau travail, ça fera trois mois vendredi:-) C'est dense, très dense, très très dense. Jamais eu autant de responsabilités, et mon cerveau bouillonne en permanence. C'est tellement stimulant.... et prenant... Faut que je reste vigilante.

Je vois le psy mercredi soir. Je suis toujours à un demi anti-dépresseur tous les deux jours. Est-ce le moment d'arrêter ? J'en parlerai avec lui.

Allez il est 22h30, je vais faire ma toilette, lire un peu et dormir.

Passez une douce nuit, prenez soin de vous.

A nous les vacances

Publié le par imaginer

A nous les vacances

Ce matin je suis allée me faire épiler, si ce n'est pas signe de vacances ça:-) Et il faisait un temps splendide, et je regardais mon quartier avec du bonheur plein les yeux, et le coeur serré d'amour. J'étais bien, ni plus, ni moins. Tranquillisée pour ma mère, rassurée pour ma nièce qui sera bien logée pour la rentrée à la fac, je n'avais aucune pensée particulière, juste savourer le moment. J'aime tellement vivre à Paris !

J'ai fait les cartes d'embarquement et l'enregistrement des bagages sur internet, ainsi que le check-in de l'hôtel. Le taxi est réservé pour mercredi matin sept heures (nous décollons à dix heures).

Demain je vais chez le coiffeur, chez la manucure. Les valises sont quasi prêtes. De toute façon ce n'est pas compliqué, la météo pour les dix prochains jours à Séville est "grand soleil, 36 à 38 degrés selon les jours". Donc robes légères pour moi, tee-shirts pour Chéri, maillots de bain, lunettes de soleil, crème solaire et voilà. Et des livres...

Nous achèterons des chapeaux là-bas.

Hier soir soir avec Chéri, nous sommes allés dîner dehors. Et oui, c'est le début des vacances:-) Nous sommes allés dans la brasserie que nous aimons, à quelques minutes à pied de chez nous.

Je me suis régalée de saumon mariné avec du pain grillé et de la crème fraîche. Chéri a pris une entrecôte avec des frites, et une coupe glacée.

Nous sommes rentrés à 22 heures, il faisait super doux. On a regardé un film "Créatures Célestes", un film de 1994, le premier où Kate Winslet apparait.

J'ai tout récemment appris que Anne Perry, dont j'ai lu plein de livres, a eu une jeunesse agitée en Nouvelle-Zélande et a aidé une de ses amies (elles avaient toutes les deux 15 ans) à assassiner sa mère. Elle est rentrée à Londres après sa peine de prison, s'est repentie, convertie à la religion mormone... Quand j'en ai parlé à Chéri, il m'a dit qu'il connaît cette histoire, qui a fait les gros titres en Nouvelle Zélande en 1954, et a le film en DVD. C'est ça qui est bien avec Chéri, il a TOUS les films (ou presque), et du coup on a regardé. Le film est réalisé par Peter Jackson, cinéaste Néo-Zélandais qui a ensuite réalisé la trilogie du Seigneur des Anneaux, et a obtenu pour Créatures Célestes un Oscar.

Si vous avez l'occasion de voir ce film, n'hésitez pas une seconde, il est extraordinaire ! Quant à moi, je vais relire des livres d'Anne Perry avec un autre regard.

Je me suis ainsi couchée à plus de minuit, et ce matin, je dormais bien, quand une petite demoiselle m'a sauté dessus, pour avoir, d'abord, un câlin, et surtout, à manger... Et quand une petite bestiole d'à peine trois kilos a décidé de vous faire lever, elle ne lâche rien:-))))))))))

J'ai appelé ma mère en fin d'après-midi. Elle est toujours terriblement fatiguée, quand elle est allongée, elle n'a même pas envie de lire, juste de rester allongée tranquillement. Une infirmière est passée lui faire une prise de sang ce matin, et son généraliste vient la voir demain matin. L'aide ménagère fait le repas en fin de matinée et prépare celui du soir. La femme de ménage est passée.

Mon frère est passé. Mon père n'est pas en grande forme mais est un tout petit plus autonome quand il voit à quel point ma mère est épuisée et a besoin de rester allongée. Mais elle me dit se sentir un tout petit peu mieux de jour en jour, l'idéal aurait été qu'elle passe un mois en maison de repos, mais le corps médical n'en a parlé à aucun moment. Bon d'un autre côté, elle aime être chez eux, voir les rosiers par la fenêtre de sa chambre...

Voilà, une journée douce et heureuse. Rien d'extraordinaire, juste des petits bonheurs !

J'espère que vous prenez soin de vous:-)