45 articles avec la vie...

Premier décembre, la plus jolie des dates

Publié le par imaginer

Premier décembre, la plus jolie des dates

Pour moi en tout cas, le premier décembre est un beau jour, et ce, depuis 12 ans. Chéri et moi nous sommes mariés un premier décembre, le ciel était bleu, il faisait 15 degrés, me marier à Montmartre fut un pur rêve.

Aller à pieds de la mairie au restaurant niché dans les escaliers de Montmartre, être seuls dans ce restaurant que nous avions privatisé... 

En général pour fêter notre anniversaire de mariage, nous allons à Bruxelles. Cette année, nous avons passé trois jours à Bruxelles le week-end d'avant, et ce week-end nous sommes restés à Paris. 

Hier premier décembre donc, petit déjeuner délicieux, avec une tranche de stollen. Chéri sait que j'aime ce gâteau alsacien et m'en achète un chaque début décembre.

Ensuite nous sommes allés au cinéma à 11 heures, et en sortant à 13h30, déjeuner à la brasserie dans laquelle nous nous sommes rencontrés il y a 16 ans.

Comme d'habitude dans cette brasserie, Chéri s'est régalé d'un plateau de fruits de mer, avec un gros oursin cru (beurk). Et moi, d'une sole meunière.

Nous sommes rentrés à 16 heures et hop, petite sieste. Nous avons zappé le dîner, enfin moi en fait. Mais vraiment je n'avais pas faim.

Ensuite, nous avons regardé un film d'horreur, et à 22 heures, je me suis couchée pour lire. Un bien joli dimanche, après avoir passé un non moins joli samedi avec Lou, ma nièce. 

Et puis le premier décembre, ce sont les calendriers de l'Avent. Jamais je n'en ai et cette année, bim, j'en ai deux:-)

L'un, offert par ma jolie cousine Karin, regardez comme il est beau.

Et un de l'artisan chocolatier, que j'ai découvert il y a quelques mois. J'en ai acheté un pour moi, un pour Lou, un pour le bureau.

Donc hier matin au petit déjeuner, j'ai ouvert les première cases.

Aujourd'hui en revanche j'ai attendu ce soir après le travail pour ouvrir. Et j'ai découvert:-)

Voilà pour ce beau début décembre. Je vous passe le mois de novembre du coup. Il a passé à la vitesse de l'éclair. Nous sommes allés une fois au théâtre, une fois voir un one man show, un concert à l'Olympia, j'ai lu 3 livres...

En revanche, peu de sport, rien à faire, c'est vraiment compliqué de l'intégrer dans mon quotidien, entre les horaires de JC et les miens...

Ca se passe bien dans mon nouveau travail, ça fera trois mois vendredi:-) C'est dense, très dense, très très dense. Jamais eu autant de responsabilités, et mon cerveau bouillonne en permanence. C'est tellement stimulant.... et prenant... Faut que je reste vigilante.

Je vois le psy mercredi soir. Je suis toujours à un demi anti-dépresseur tous les deux jours. Est-ce le moment d'arrêter ? J'en parlerai avec lui.

Allez il est 22h30, je vais faire ma toilette, lire un peu et dormir.

Passez une douce nuit, prenez soin de vous.

Faut y aller, sérieux et régularité

Publié le par imaginer

Faut y aller, sérieux et régularité

Ça suffit maintenant. Depuis un mois je répète que je reviens ici régulièrement etc etc et puis...les jours passent, et je ne prends pas le temps.

Ca fait tout pile deux mois que j'ai recommencé à travailler, et oui, je suis fatiguée. Pas facile de reprendre un rythme. Rythme soutenu par ailleurs. Rythme soutenu physiquement et intellectuellement. Je n'ai pas encore trouvé mon rythme de croisière. Pas encore réussi à harmoniser travail, Chéri, famille, amis, loisirs, sport...

J'y travaille...

Ceci dit, nous sommes allés depuis deux mois deux fois au théâtre, avons reçu quatre week-ends d'affilée des couples d'amis, j'ai réussi à boire un verre avec une amie un soir de semaine. Donc je parviens à faire autre chose que travailler:-)

Le week-end prochain, détente, juste Chéri et moi, c'est juste ce dont j'ai envie. Le week-end suivant, j'ai posé ma RTT de novembre et nous partons trois jours à Bruxelles. Ensuite, nous avons des projets, mais ça, on verra en fonction des grèves SNCF qui vont démarrer début décembre.

Pour ce long week-end du 11 novembre, nous sommes allés chez mes parents. Mon frère est venu passer un moment avec nous samedi. Tandis que Chéri cuisinait une carbonade à la flamande, une vraie de vraie, il est fort mon Chéri. Avec joue et queue de boeuf, bière brune, pain d'épices, moutarde etc.... Avec des frites fraîches... Il l'a cuisinée samedi et fait re-mijoter dimanche, elle était ainsi ultra fondante.

Le reste du week-end fut raisonnable .... 

Voilà mon petit déjeuner de ce matin par exemple. Café, citron pressé, une clémentine, une tranche de pain aux céréales avec du beurre.

Ma mère avait sorti brioche, cramique, gaufres etc etc mais non, ce petit déjeuner, pour moi, fut suffisant.

Le week-end a été calme et serein, j'avais besoin de ça après avoir assisté aux obsèques du fils de mon amie vendredi après-midi. Samedi donc, juste rester chez mes parents avec mon frère, et je me suis couchée à 21 heures pour lire. Hier, après avoir déjeuné de la carbonade, je suis allée me promener et boire un café dans Charleville avec ma mère, pendant que Chéri et mon père faisaient une sieste. 

Je me suis couchée hier soir à 21h30, encore pour lire.

Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas accordé autant de temps pour lire, quel bonheur.

j'ai aussi réfléchi à mes buts, mes objectifs. Et je ne parle pas que de poids, pas du tout. J'ai envie de réaménager totalement notre appartement ; l'impulsion et le temps me manquent. Surtout l'impulsion à dire vrai.

Bon, nous aurons plein d'occasions de parler de mes envies et projets, qui couvrent pratiquement toute l'année 2020:-)

Passez une douce soirée, aimez (vous tout d'abord, et tous ceux qui vous tiennent à coeur), ne perdez pas de temps en tergiversations, faites ce dont VOUS avez envie, la vie est courte. Ne vous laissez pas influencer par les donneurs de leçons qui eux, ne font jamais rien et essaient juste de décourager le moindre rêve...

Ne vivez pas dans le passé, vivez tout court, dès maintenant...

Bon, où en suis-je ?

Publié le par imaginer

Voilà bien longtemps que je n'ai pas écrit sur le coeur de sujet du blog. L'alimentation, la  légèreté.

Voici la silhouette que j'avais avant le burn out, et dans laquelle je me sentais bien, très bien, même si je n'aurais pas dit non à cinq kilos de moins.

Et voilà telle que je suis aujourd'hui, avec une quinzaine de kilos en plus.

Toutes ces photos sont de cette semaine, on ne peut plus récentes donc. Et je ne me sens pas bien dans mon corps, pas légère pour marcher vite, pour monter les escaliers, je ne me sens pas glamour, je ne me sens pas séduisante, puisque je ne me séduis pas moi-même. 

La jupe écossaise est une taille 44 de chez Un Jour Ailleurs, la jupe brune est une taille L de chez Camaïeu. La robe noire et blanche est une taille 44 de chez Un Jour Ailleurs. Je me sens comme une baudruche.

La vie est courte. La vie est belle. la vie est savoureuse.

J'aime la vie. J'ai la chance inouïe d'avoir Chéri dans ma vie. D'avoir quelques amis merveilleux.  Une cousine magnifique. Une nièce fantastique. De vous avoir. D'avoir retrouvé un travail pour m'épanouir.

Alors, allez-vous me répondre, tu as tout, que vouloir de plus ? Et bien oui, je veux plus ! Je veux une silhouette en cohésion avec mon dynamisme et ma joie de vivre, me sentir en pleine forme. Je ne veux plus subir comme je l'ai déjà tellement fait, je veux être celle que je suis à l'intérieur.

J'en veux peut-être trop ? Non je ne crois pas. On n'a qu'une vie, elle peut s'arrêter terriblement brutalement, alors c'est maintenant que je veux pouvoir être moi, à part entière. Maintenant, sans attendre. Et ne pas me complaire dans les regrets dans quelques années.

Je ne veux pas devenir aigrie, et ressasser le passé, je veux vivre ma vie maintenant et regarder devant, ne pas passer mon temps quand je serai plus âgée à parler sans arrêt de ce qui a été, ou au contraire n'a pas été.

Les évènements de ces dernières semaines, et mon parcours de ces deux dernières années m'ont ouvert les yeux. STOP à ceux qui râlent, qui passent leur temps à parler d'avant, stop stop stop. 

C'est nous, et nous seuls qui faisons le choix de ce qui nous appartient, notre corps et notre âme. Certains choisissent de ne pas vivre, certains choisissent de vivre en ne faisant que juger et critiquer, certains choisissent de se sacrifier etc etc... 

Moi, pour la première fois de ma vie, je décide de me mettre en priorité. De vivre ce que j'aime, de rire, d'être heureuse du bonheur des autres, de ne pas juger, de ne pas critiquer, d'accepter le choix de chacun de disposer de sa vie, même quand ce choix est de mourir. De toute façon, soyons réaliste, tout le monde est absorbé par sa vie, par ses peurs, par le temps passé à juger au lieu de savourer la vie, alors je refuse obstinément d'être ainsi.

Donc.... je ne vais pas retrouver la silhouette que j'aime d'un claquement de doigts. Alors dès lundi, je reprends une alimentation stricte. Oui, stricte !

Ce qui n'est absolument pas le cas en ce moment. Par exemple, regardez ce que Chéri a cuisiné mercredi soir.

Des nouilles chinoises fraiches, avec saucisse vietnamienne, germes de soja, pois gourmands, tomates, pousses de ciboulette chinoise. J'en ai mangé une belle assiette.

Hier, nous sommes allés au cinéma, puis avons mangé dans un restaurant japonais spécialisé dans les ramen. Nous nous sommes partagés une salade de poulpe, des boulettes de poulet avec de la bonite.

Puis des ramen, j'ai choisi pour ma part avec du porc haché pimenté, un oeuf. C'était tellement bon ! J'aime tellement le principe de ces bouillons si parfumés, plein d'herbes fraîches, de légumes, de pâtes japonaises, un peu de viande et assaisonnés au miso...

Bon, sur ce je vous laisse, j'ai déjà fait deux articles aujourd'hui:-)

Ce soir nous allons au théâtre, j'aime tellement aller au théâtre. Nous y sommes aussi allés la semaine dernière, voir Alex Lutz aux Folies Bergères, dans un spectacle d'une finesse rare. Ce soir à la Michodière, dans un style on ne peut plus différent, une pièce de Sacha Guitry...

Prenez grand soin de vous, profitez de la vie. Faites ce dont vous avez envie avec ceux que vous aimez. Je vous aime, il ne faut jamais avoir honte de dire qu'on aime, ni de dire merci.

Alors oui, je vous aime, et je vous remercie encore une fois d'être là.

Publié dans La vie...

Partager cet article

Repost0

Octobre dramatique

Publié le par imaginer

Ce n'est pas pour moi que ce mois d'octobre a été dramatique. 

Une de mes amies proches a perdu son fils unique de 24 ans. La vie ne sera plus pareille après cela. Pour elle naturellement, dont je ne sais pas comment elle va surmonter, et survivre. Et pour nous qui l'aimons et sommes proches d'elle.

Depuis cela, je suis là, près d'elle... Juste au cas où elle a besoin... Mais pour l'instant... enfin, elle n'a besoin de rien... Elle me dit qu'elle m'aime aussi quand je lui dis que je l'aime, mais tout en elle est brisé. Idem pour son mari. 

Alors c'est dans les semaines, les mois, les années qui viennent qu'il ne faudra pas la laisser. Au delà de ma douleur (infime en regard de la sienne) quand je pense à son fils, je souffre pour elle, j'ai peur pour elle, si peur des semaines à venir. 

J'ai appelé le psy pour savoir comment l'aider, l'empêcher de faire une bêtise, il m'a dit de juste être là, rien d'autre. Aucun mot ne peut l'aider, juste une présence qu'elle sent.

Jeudi, mon coach m'appelle, pour me dire qu'il ne sait pas si nous pourrons faire les séances prévues vendredi et ce matin. Et hier matin il me dit que non, il se sent patraque, fiévreux, et ne peut assurer ses cours. J'ai pensé qu'il avait un gros rhume comme celui que j'ai eu il y a deux week-ends, qui m'a clouée au lit 48 heures.

Et hier soir, il m'envoie une photo de lui sous perfusion, il est à l'hôpital. Il est allé dans son pays d'origine il y a deux semaines (un deuil dans sa famille, décidément), et hier le paludisme s'est déclaré. 

J'espère qu'il n'en sortira pas trop affaibli, et qu'à l'avenir il ne fera pas de crises fréquentes. 

Voilà, je vous ai raconté cela, je n'en parlerai plus, ce ne sont pas mes histoires. Mais je voulais que vous compreniez pourquoi je n'ai pas été présente en octobre. 

Le blog va reprendre son cours, je vais vous parler de moi... De mes projets. Je ne suis plus tout à fait la même, ce que vit mon amie m'a changée moi aussi. J'y pense 24h sur 24. Mais ma vie continue, elle n'est pas totalement différente, juste un morceau de moi...

Je reviens avant la fin du week-end pour parler de la vie, la vie, la vie...

 

Publié dans La vie...

Partager cet article

Repost0

Je reviens

Publié le par imaginer

Je reviens

Voilà une photo de mon bureau. Il est très lumineux mon bureau...

Au-delà de ça, cette photo prise un jour de pluie illustre le mois d'octobre.... Des peines insupportables, des éclaircies...

Je reviens ce soir vous expliquer tout ça.

Prenez soin de vous, et je dis ça extrêmement sérieusement croyez-moi.

Publié dans La vie...

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5