C'est la fin de semaine

Publié le par imaginer

C'est la fin de semaine

Ce qui ne veut pas dire grand chose en ce moment. Fin de semaine ou semaine, les jours se suivent et se ressemblent.

Hier matin levée avant sept heures, je me suis préparée pour ma séance de sport et ai bu deux cafés. Hier c'était 9h30 il est rigolo Philippe il m'a dit, oui, c'est le week-end, on va la faire un peu plus tard qu'en semaine... 

C'était la 5e d'affilée, j'étais un peu "usée";-)), je me suis faite piler au concours d'abdos de la fin de séance:-)))))

Mais 5 séances par semaine, en ce moment où on ne bouge pas, c'est tellement agréable ! Et ça met de bonne humeur, et positive pour toute la journée. Et comme elles sont en général à 8H ou 8h30, Chéri dort encore.

Mon genou bouge de mieux en mieux, paraît que je récupère très vite. Tant mieux !

Après la séance, douche. Chéri s'est levé au moment où j'allais prendre ma douche et m'a dit que j'avais l'air d'avoir tout donné, mais l'air tellement heureuse. C'est vrai que cette heure de cardio et renforcement musculaire quotidienne, bien qu'en visio, me procure un bien-être essentiel en ce moment.

J'ai bien mouillé le tee-shirt, et était rouge plus que brique. Je me montre à vous totalement au naturel après la séance, encore en sueur, pas maquillée:-)

Après la douche et avoir repris figure humaine, massage et glaçage du genou, puis petit déjeuner.

Comme la séance a fini à 10h30, j'ai pris mon petit déjeuner à 11 heures et n'avais pas faim au moment du déjeuner. Je me suis contentée d'un bol de fromage blanc et une infusion.

En début d'après-midi, je suis allée faire ma marche. Encore moins vite que la veille, car Philippe m'avait recommandé de dérouler exagérément ma foulée en montant bien le genou. Les quelques personnes que j'ai croisées m'ont regardée bizarrement, pas grave. En faisant ça, je n'ai absolument pas eu mal.

Pendant ce temps, Chéri est allé chez le primeur et a presque tout trouvé de la liste. Salades, concombre, tomates, courgettes, champignons, carottes, navets, haricots verts. Kiwis, oranges, pamplemousses, pommes. Et des citrons.

Chez le poissonnier il a pris du bar et du maquereau fumé. Chez le boucher il a fait hâcher du steak. 

Je ne mange pratiquement jamais de viande rouge vous le savez, mais du steak fraîchement haché, je me suis régalée hier soir. Avec petits pois carottes, courgettes et oignons, et le reste de brocolis de la veille.

Ce matin, avec le changement d'heure, je me suis réveillée à neuf heures. Journée récup' a bien insisté Philippe (histoire d'être sûr que je n'allais pas faire des abdos, des pompes et du gainage seule), avec juste des étirements, travail de la flexion du genou et bien sûr 30 minutes de marche.

J'ai bu mon café avec un jus de citron et suis allée marcher à jeun. 30 minutes de marche normale sans trop décomposer le mouvement pour marcher le plus naturellement possible, mais très lentement. Pour le moment la vitesse serait l'ennemie de mon genou.

J'ai fait 1,60 kilomètre en une demi-heure en me tenant bien droite, épaules et bras engagés, et en attaquant ma foulée par le talon. Et n'ai absolument pas eu mal au genou. Je me suis bien étirée en rentrant, ai glacé, massé. Pas demain la veille que je courrai, pour le moment je marche à 3km/h. Non, je dis ça mais en réalité je suis très très contente de l'évolution !

Je récupère en effet un peu plus vite que le chirurgien ne l'avait prévu, grâce aux conseils de pro et exercices de rééducation de Philippe.

A 14 heures, j'ai groupé petit déjeuner et déjeuner en un brunch.

Coeur de salade sucrine, tomate, maquereau fumé et ajouté un oeuf mollet au dernier moment. Un petit bol de fromage blanc. Une demi orange, un demi pamplemousse, un kiwi.

Ensuite nous avons regardé avec Chéri La Belle Epoque, le film de Nicolas Bedos. J'ai beaucoup aimé alors que Chéri n'a pas vraiment accroché. Ce soir nous allons regarder le dernier Ken Loach, Sorry we missed you, d'actualité économique s'il en est !

Nous regardons un film ou un-deux épisodes de série par jour. Entre le sport, les coups de téléphone, regarder un film, lire, les journées passent... 

J'ai ma mère et mon frère au téléphone tous les jours.

Et l'après-midi, souvent de 14 à 17 heures, je vais lire dans notre chambre et Chéri écoute ses musiques ou regarde un film dont il sait qu'il ne me plaira pas.

Je vois sur les réseaux sociaux ou à la télévision des couples, qui au bout de dix jours ne se supportent plus. Mais ces couples ne faisaient que se croiser dans leur quotidien avant et ne partageaient pas de temps ensemble ou quoi ? On dirait qu'ils se découvrent... Ceci dit peu m'importe:-)

Pour Chéri et moi au contraire c'est le bonheur d'être ensemble 24 heures sur 24.

Cet après-midi, j'ai fait à nouveau ma série d'étirements et travaillé la flexion du genou.

J'ai eu JC au téléphone, je m'inquiète pour lui qui habite en Seine Saint Denis, au coeur de la pandémie. Mais il reste sagement chez lui avec sa femme et ses enfants. Sa femme est en train de finaliser son mémoire de diplôme de coach sportive, je lui ai proposé, comme je l'avais fait pour JC il y a quelques années, de relire, corriger et mettre en forme son mémoire.

Ca me fait très plaisir de faire ça pour eux. Il me l'envoie ce soir, je leur rends relu, corrigé, mis en forme demain après-midi.

Ce soir, au dîner, filet de bar (quel délice, j'étais trop en manque de poisson frais !), avec du riz dans lequel Chéri a mis le reste des petits pois carottes d'hier soir, deux tomates et des oignons.

Je vous souhaite une douce soirée. A demain:-)

 

Je suis sortie !

Publié le par imaginer

Je suis sortie !

Ce matin, levée cinq heures, j'ai eu une nuit agitée, de mauvais rêves concernant mes parents.

J'ai bu deux cafés, et ai regardé deux épisodes d'une série en replay en attendant 8h15 et ma séance de sport. Ce matin, un peu moins d'exercices de jambes (qui ont beaucoup été sollicitées hier et Philippe m'a dit que demain elles le seront énormément), et de nombreux exercices de bras et de gainage. Et toujours notre concours d'abdos en fin de séance, j'adore nos concours:-)) Puis étirements et à 9h30, au revoir Philippe jusqu'à demain matin.

C'est vraiment formidable les appels en visio !

Oui cinq séances de suite cette semaine, ça a énormément aidé à la rééducation de mon genou. On a beaucoup travaillé la flexion, le quadriceps droit pour renforcer le genou opéré. Je marche en boitillant mais vraiment légèrement.

Le chirurgien m'a dit que je vais boîter pendant un mois, on verra.

Ensuite j'ai pris ma douche, glacé et massé mon genou, et à 10 heures j'avais faim, j'ai pris mon petit déjeuner avec plaisir.

Et comme mes pansements sont enlevés, que c'est propre, ça cicatrise vite, et mes quadriceps sont bien renforcés, Philippe m'a dit que je pouvais aller marcher. Marcher lentement, en déroulant bien ma foulée...

Alors avant le déjeuner, j'ai fait mon attestation (bizarre ça), en indiquant que je sortais pour activité physique de 20 minutes. Et j'ai marché, très lentement (j'ai fait un kilomètre en 20 minutes, trois km/h, je ne pensais pas marcher aussi lentement un jour), en déroulant bien, en m'aidant des bras. 

Quel bonheur ! Je n'étais pas sortie depuis lundi 16, le jour de l'opération, mis à part sur le balcon. 

J'ai marché en savourant l'air libre, le soleil. Notre rue est longue, et plate sur une bonne partie, j'ai marché dix minutes en ligne droite puis ai fait demi-tour. J'ai croisé quelques personnes, très peu, j'ai marché au milieu de la rue, et n'ai croisé personne à moins de deux mètres.

Au bout de 15 minutes mon genou a commencé à tirer, et en rentrant à la maison je boitais un peu plus. J'ai tout de suite glacé et massé.

Puis déjeuner. Deux oeufs au plat, une tranche de jambon, du comté, et un kiwi.

Ensuite, j'ai continué à faire ce que je fais au moins deux heures par jours depuis quelques jours, chercher une enseigne ayant encore des créneaux de livraison... Et enfin, j'ai pu passer une commande sur le site Monoprix, qui nous sera livrée mercredi prochain. Pas facile de trouver ! J'écume depuis plusieurs jours tous les sites de grandes surfaces sans relâche, pour saisir le moindre créneau de livraison... (Carrefour, Franprix, G20, Auchan, Super U, Intermarché, Hourra, Monoprix)

J'ai pris trois paquets de litières, de la nourriture pour les chattes, des produits de toilette et d'entretien essentiellement. Du poulet, du jambon, des oeufs.

Nous commençons à être à cours de fruits et légumes frais, et je meurs d'envie de poisson. Demain pendant ma promenade j'irai faire le plein chez le primeur, son étal est en extérieur, comme ça pas la peine d'entrer dans un supermarché. Et si le poissonnier qui est en face du primeur est ouvert, je prendrai du poisson frais.

Après ça, je suis allée m'allonger pour lire, mais je me suis endormie une heure et demi. Il faut dire qu'entre les quatre heures de sommeil de cette nuit, la séance de sport et la marche, j'étais fatiguée. 

Mais quel bonheur de sentir le soleil et l'air frais. Je suis encore plus pâle que d'habitude ces jours-ci... 

Heureusement, nous avons les deux ampoules de vitamine D prescrites par notre généraliste le mois dernier et que j'avais achetées avant le confinement. Nous les prendrons demain, je les avais oubliées à vrai dire...

Ce soir poulet (ben oui encore, on n'a pas vraiment de stock et on ne fait les courses qu'une fois par semaine, voire tous les dix jours), et nos derniers légumes frais, champignons et brocolis.

Chéri a fait en plus pour lui du riz, il voulait compléter son assiette.

A partir de demain je ferai une marche chaque jour pour consolider mon genou, mais sans aller dans les supermarchés. Pas la peine d'accentuer les risques, ni pour nous, ni, surtout, pour les autres. 

Nous avons plusieurs amis atteints du Covid-19, c'est une réalité, alors on ne joue pas avec le danger. Et Chéri et moi ne sortons pas ensemble, d'ailleurs Chéri n'éprouve pas le besoin de sortir et tant mieux. Il a du diabète, est en important surpoids alors oui je préfère qu'il reste à la maison.

Et moi, max 30 minutes sans entrer dans les magasins... Après chacun fait comme il le veut. Notre ami le plus atteint a choisi d'aller à son travail (faisant partie des emplois non essentiels, ses chefs et collègues sont restés chez eux), j'espère de toutes mes forces que sa femme et lui vont s'en sortir et que nous aurons l'occasion de les serrer très très fort dans nos bras dans quelques semaines.

Le mari de ma top collègue est médecin généraliste, épuisé, chaque soir en rentrant il se déshabille sur le palier, file prendre sa douche et laver ses vêtements à 90 degrés, n'approche pas mon ex collègue, dort dans une autre chambre. 

Je l'ai eu au téléphone hier justement parce qu'il voulait prendre des nouvelles, et particulièrement de Chéri, et m'a bien redit d'éviter les magasins, et surtout, de ne pas sortir à l'extérieur ensemble.

Donc les promenades en couple ce sera pour "après", car il s'agit aussi de protéger les autres ! Beaucoup de gens pensent à se protéger mais ne pensent pas aux autres. Or à priori, la plupart d'entre nous sommes porteurs... Toutes ces précautions ne nous empêcheront pas forcément de le développer, mais bon, on essaie...

Bref, que chacun fasse ce qu'il peut, le blog n'est pas dédié à parler de cela, excusez-moi.

Ce soir après le dîner, nous avons fini par une tisane, c'est devenu une habitude bien ancrée.

Je vous dis à demain:-)

Déjà jeudi...

Publié le par imaginer

Déjà jeudi...

Oui, j'ai sauté mercredi... Vais pas vous dire que j'ai été débordée... Ceci dit je n'ai pas vu la journée passer.

Donc mercredi j'étais levée à 6h30. Je me suis mise en tenue de sport, ai pris mon café tranquillement et de 8h30 à 9h30 hop, cour de renforcement musculaire et rééducation genou.

Ensuite, douche, glaçage, massage et petit déjeuner. Thé vert à la menthe, avec un kiwi et une clémentine.

Hier midi, une salade, avec deux oeufs durs, jambon et cornichon. Avec un petit bol de fromage blanc.

J'ai oublié de prendre en photo mon repas d'hier soir. C'était le reste du poulet rôti de la veille et de la ratatouille de la veille.

Je me suis couchée à 22h30, et même pas eu le temps de lire un chapitre, je me suis endormie direct.

Ce matin levée 6h15, idem, café, séance de sport à 8h30. Mon genou a récupéré vraiment vite, j'ai fait vraiment tous les exercices préconisés, avec en plus la rééducation en direct de Philippe, ça a bien aidé à la récupération. 

Ce matin, on a refait du gainage, gainage dynamique, de nouveaux mouvements de boxe pour le haut du corps, et des abdos, des abdos, des abdos... Et beaucoup d'exercices du genou...

Il a augmenté le niveau, on est pratiquement revenu au niveau d'avant l'opération et demain on réintroduit les pompes:-) quand mon genou sera totalement opérationnel, il me donnera des exos à faire sur les marches. Je les ferai sur les marches de la cour dans le jardin de la résidence, ce sera plus agréable que la cage d'escalier.

J'ai bien transpiré:-)

Après la séance, idem, douche, glaçage, massage et petit déjeuner.

Thé vert, fromage blanc, pamplemousse.

Et en bonus je vous mets ma tête à la fin de la séance:-)

Après le petit déjeuner, j'ai enlevé les pansements de mon genou. C'est propre, les cicatrices sont nettes. Les cicatrices, ce sont des petits ronds d'environ 5 millimètres de diamètre, peut-être un peu plus, mais pas un centimètre c'est sûr.

A l'intérieur il y a des fils résorbables. Qui dépassent... Normalement les petits bouts à l'extérieur sont censés tomber tout seuls d'ici quelques jours, sinon je devrai les enlever à la pince à épiler...beurk.

Le genou est encore gonflé là où il y a les cicatrices, à l'intérieur côté ménisque, où a été enlevée la languette de ménisque, et sur le dessus du genou, là où a été faite la seconde incision pour passer la caméra.

J'ai beaucoup glacé, massé là où c'est gonflé, massé les ischios... Heureusement que ça, Philippe me l'a montré, comme il a été opéré des deux genoux il sait les bons gestes.

Au déjeuner, salade verte avec la fin de la ratatouille et une boîte de thon au naturel.

Nous n'avons déjeuné qu'à 14 heures passées, donc l'après-midi a passé très vite ensuite. Et pour ce soir j'ai eu envie de toasts à l'avocat. Ultra simple, j'écrase l'avocat avec du jus de citron et du poivre. Je grille le pain et hop... La dernière fois j'avais mis des oeufs dessus, cette fois c'est de la truite fumée. 

Voilà, je me suis régalée j'adore ces toasts:-)

Et chez vous, tout va bien ?

Douce soirée, à demain:-)

Et ce mardi...

Publié le par imaginer

Et ce mardi...

Ça matin, levée 7 heures. Je reprends un rythme. Me coucher avant minuit, et du coup je me réveille vers sept heures. Je commençais à vraiment me décaler, et ça ne me convenait pas, j'aime trop le matin.

Donc ce matin, je fais la vaisselle et bim bam boum, première (et seule je crois) bêtise de la journée, j'ai cassé un mug... Oui, en temps ordinaire je ne raconte pas quand je casse un verre ou une assiette, mais bon, en ce moment, il ne se passe pas grand chose dans nos intérieurs, alors chaque chose est importante:-)

A l'extérieur c'est malheureusement très différent.

A 9h30, séance en visio avec Philippe. On a passé une bonne demi-heure à faire des exercices pour le genou, assouplir, fléchir, tendre... Et je sens une nette différence ce soir. Il m'a aussi montré comment masser le creux à l'arrière du genou qui en effet est douloureux, et le ménisque lui-même, pour l'assouplir et aider à ce qu'il dégonfle... 

Ensuite nous avons fait des abdos et des mouvements de boxe pour tonifier le haut du corps. Pas de gainage, je ne peux pas risquer de tomber sur mon genou. Il m'a dit qu'on essaiera demain matin le gainage.

Il m'a fait marcher (dans notre salon, je peux faire une dizaine de grands pas aller, une dizaine retour), en déroulant, en montant le genou, pour comparer les deux genoux, voir ma marche etc... 

En prenant appui sur le bar, j'ai fait des montées sur la pointe des pieds, ça sollicite bien les mollets. Assise sur une chaise, me relever sur la pointe des pieds sans l'aide des mains, et rester sur la pointe quelques secondes avant de me rassoir en contrôlant le retour, pas me rasseoir en me laissant tomber

C'est étrange, car je vois Philippe sur mon ordi en gros plan, mais il y a aussi une capsule dans le coin de l'écran où je me vois... Et je n'aime guère ça... me voir...

Et pour finir, de longues minutes d'étirements.

Alors ce n'est pas encore grand chose, mais l'opération ne remonte qu'à une semaine et mon genou commence à redevenir mobile. On va faire une séance tous les jours pendant une semaine, en plus des exercices de kiné que je fais seule.

Et dans une semaine, Philippe pense qu'on pourra passer à quatre, et reprendre de "vraies" séance de renforcement musculaire, comme si je n'avais pas eu d'opération. Il m'a dit qu'on va quand même y aller léger avec le genou droit pendant quatre semaines...

Si tout va bien, à la fin du confinement, je pourrai commencer à trottiner un peu, tout en reprenant les gammes pour améliorer ma foulée.

Après la séance, j'ai glacé (ça, il faut que je glace au moins six fois par jour pendant un mois m'a dit le chirurgien, et à l'avenir Philippe m'a dit de glacer systématiquement après chaque séance de sport). Glacé, puis massé avec le gel qu'il m'a rapporté des Canaries. Tout en buvant un thé.

J'ai ensuite appelé mon frère, les nouvelles de mon père sont de moins en moins bonnes. Ma mère m'a dit aujourd'hui que leur médecin est passée, elle voudrait faire hospitaliser mon père, mais les hôpitaux des Ardennes sont surchargés avec le COVID-19 alors... Je comprends, je sais que mon père qui va avoir 85 ans n'est pas du tout une urgence, et encore moins une priorité. Alors mon frère et moi parlons à ma mère, qui est extrêmement angoissée, seule avec mon père dans leur maison. 

La généraliste repasse demain matin. Bref... que dire... Je vais garder mon chagrin et mes larmes...

En tout cas, les séances de sport me font un bien fou croyez-moi. Et je parle beaucoup avec Philippe. En plus d'être un super pro, il est très bienveillant et nous échangeons réellement. Il est gentil, il m'appelle SA vaillante.

Je parle beaucoup avec Chéri, comme d'habitude:-)

Enfin, après ces appels téléphoniques je n'avais pas faim. Chéri a mangé une côte de porc avec du maïs, je n'ai rien mangé. Chéri m'a convaincue de prendre un petit truc alors à 14 heures j'ai mangé un kiwi et du fromage blanc. En buvant une infusion.

L'après-midi a passé vite, comme toutes les journées passent vite finalement. Comme Chéri a fait les courses hier, j'ai des légumes pour toute la semaine et là, aujourd'hui, j'avais envie d'une ratatouille. Mais peu de tomates (la seule chose avec les citrons que Chéri n'a pas trouvée hier). Alors ce n'est pas une vraie ratatouille dans les règles de l'art, mais bon...

Et dans la foulée, mis un poulet au four, avec des pommes de terre. Juste trois pommes de terre, car ce n'était que pour Chéri.

Je me suis drôlement régalée !

Il en reste pour demain, je pense que je la mangerai froide avec de la salade verte et le blanc du poulet.

Voilà une nouvelle journée passée... Je ne sais pas vous, mais je n'ai pas encore eu le temps de m'ennuyer. Oh ça viendra sans doute. Mais finalement, entre les séances de sport, les coups de téléphone, et tout ce qui se passe sur Instagram, le temps passe vite...

C'est vraiment chouette ce qui se passe sur Instagram, tous ces pros qui donnent des cours gratuitement en direct, et ce, dans tous les domaines. De quoi satisfaire tout le monde. Et l'imagination incroyable des gens comme vous et moi pour distraire les autres, les faire sourire...

Et à 20 heures avec Chéri nous sortons sur le balcon et applaudissons de longues minutes, peu importe les polémiques, ces quelques minutes sont chaleureuses et sincères.

J'espère que vous allez tous bien ?

A demain:-) Moi je commencerai la journée de la plus chouette des façons, par une séance de sport à 8h30.

Lundi

Publié le par imaginer

Lundi

Ce matin, après jus de citron et café, j'ai donc vu Philippe en visio. J'étais motivée, plus que motivée, ultra motivée pour une séance mais... en fait Philippe voulait parler un peu avec moi, voir mon genou et me regarder faire deux-trois mouvements... Et il a décidé... d'attendre demain pour faire une séance.

Comme il est très très prudent avec les articulations, il voulait réfléchir aujourd'hui au programme de demain, après avoir vu "en vrai" mon état. Quelle frustration !!!!!!!!!!!!!!!!

Nous avons parlé une vingtaine de minutes, c'est cool quand même les appels en visio, et il a dû raccrocher, car il avait un conseil de classe. Puis une multi-visio avec ceux de ses élèves du collège qui souhaitaient faire un peu d'exercices depuis chez eux et surtout, m'a-t-il dit, pour discuter avec eux, et surtout discuter d'autres choses que de devoirs, d'école etc...

Bon, nous on se retrouve donc demain à 9h30 pour une séance en visio, j'ai hâte de voir ce que ça donne une séance de sport dans ces conditions... Je sais qu'il ne me fera faire que des exercices ne mettant absolument pas mon genou en souffrance, et que malgré tout la séance sera intense, je lui fais entièrement confiance.

Que j'ai hâte de reprendre une activité physique.

Je suis encore affaiblie, j'en ai eu la preuve cet après-midi. J'avais des documents à faire imprimer sans pouvoir attendre, et comme nous n'avons pas d'imprimante et que les petits magasins dans lesquels je vais habituellement pour faire imprimer sont fermés, j'ai demandé à la gardienne de bien vouloir me les imprimer.

Ce n'est pas Chéri qui est allé les chercher, je me suis dit que ce serait l'occasion pour moi de prendre l'air, je ne suis pas sortie, mis à part sur le balcon, depuis lundi dernier. Oh il s'agit de pas grand chose pour aller chez notre gardienne, descendre les deux volées de marches de la cour et faire environ 15 mètres. Puis refaire ces 15 mètres, et remonter les deux volées de marche. Et bien avec ma jambe raide, l'aller-retour m'a pris un quart d'heure. J'ai pris l'ascenseur pour remonter chez nous au premier étage, j'avais la tête qui tournait...

Demain lors de notre séance, ça me fera le plus grand bien de commencer le renforcement... C'est sans doute aussi le fait de ne pas aller du tout dehors qui nous affaiblit tous. Bref, il est grand temps que je puisse recommencer à bouger...

Autre fait marquant de la journée... Chéri est allé faire les courses. Il n'était lui non plus pas sorti du temps depuis mardi matin dernier quand il a fait les courses, et là, nous n'avions plus de fruits et légumes frais, plus de poulet, plus de jambon, de yaourts, bref, plus de produits frais.

Il a trouvé tout ce que nous avions mis sur notre liste, sauf les citrons. Bon pas de jus de citron cette semaine... Sinon, nous voilà avec les courses pour une semaine:-)

Comme il paraît que le confinement va se durcir, je suis en train de regarder pour nous faire livrer les courses la semaine prochaine. Pour le moment, aucun créneau de livraison, d'aucune enseigne... Je réessaierai demain.

Là on a de quoi manger des produits frais pour une bonne semaine, ça va.

Ce midi, petite assiettes de linguine avec un oeuf et jambon blanc. Bien longtemps que je n'avais pas mangé de pâtes, ce midi j'avais vraiment très envie.

Ensuite, j'ai bu une infusion sur le balcon au soleil.

Ce soir, cuisse de poulet rôti. Mâche, betterave rouge, concombre.

Ca va vous ?

A demain pour de nouvelles aventures confinées.

Fin de semaine

Publié le par imaginer

Fin de semaine

Fin de semaine... Histoire d'avoir un repère, car les jours se suivent et se ressemblent... pour les semaines à venir.

Mon genou, ça suit son cours... Je fais scrupuleusement mes exercices, je masse, je glace. J'ai eu les cinq piqûres d'anti-coagulant prescrites pour éviter tout risque de phlébite.

Ce qui va être le plus délicat, c'est d'enlever les fils jeudi prochain. Le chirurgien m'a dit au téléphone que je serai capable de le faire moi-même. Oui je vais le faire, pas déranger une infirmière elles ont autrement à faire en ce moment !

Je ne sais pas vous, mais Chéri et moi avons de moins en moins faim au fil des jours. Et de moins en moins envie de manger. Oui, même Chéri !

Hier matin, nous nous sommes levés à 9h30, j'ai pris un jus de citron et un café.

Ensuite, j'ai allumé des bougies qui sentent bon et me suis fait un masque du visage. Et bien, c'est drôlement agréable de prendre soin de soi en ce moment.

Nous avons déjeuné tard, quand la faim est apparue, il était pratiquement 15 heures.

Je me suis fait une salade avec jeunes pousses, concombre, caleslaw, tomates, aubergines confites (une tuerie ces aubergines confites). Une des boîtes de sardines offertes par ma Souris:-)), et un oeuf dur. Une "cracotte" au sarrasin.

Hier après-midi, une infusion et un petit morceau de chocolat. Des semaines que je n'avais pas mangé de chocolat. 

Et hier soir, juste un bol de fromage blanc. 

Aujourd'hui dimanche, très identique à samedi...

Mes séries d'exercices, glaçages, massages, quelques coups de téléphone, nous avons regardé un film, j'ai lu...

Ce matin, jus de citron et café. Bol de fromage blanc.

Ce midi, jambon, fromage blanc et pomme. Un thé vert.

Dans l'après-midi, une infusion. Et ce soir, omelette de deux oeufs, champignons, comté, fromage blanc et infusion.

 

Je suis obéissante, je mange bien plus de protéines que d'habitude...

Demain sera un peu différent, j'aurai une séance en Visio avec Philippe. Il fera l'état des lieux de mon genou, verra ce qu'on peut faire ou pas, et combien de fois par semaine:-)

A demain donc, pour de nouvelles aventures confinées.

Qu'est-ce qu'on mange ?

Publié le par imaginer

Qu'est-ce qu'on mange ?

Les "scientifiques", médecins, nutritionnistes commencent à venir s'exprimer sur les plateaux télé, dans les journaux, pour prévenir qu'en cette période de forte inactivité, s'il faut continuer à manger de tout pour être en bonne santé, il faut cependant diminuer les portions. Hé oui, les gens commencent à se plaindre qu'ils grossissent:-)))))))

Tiens tiens... 

Il me semble l'avoir déjà dit, et m'être faite vertement reprendre... 

En ce qui me concerne, en tout cas, je suis d'accord. En ce moment, nous ne dépensons guère plus d'énergie que celle nécessitée par notre métabolisme vital... Enfin, comme d'habitude, ce que j'écris n'engage que moi, vous avez tous le droit de ne pas être d'accord, et de l'exprimer.

Quant à moi, même sans parler de la période que nous traversons, je reste persuadée que pratiquement tout le monde (moi la première) mange plus que nécessaire.

Hier, j'ai longuement parlé avec la nutritionniste. Car au-delà du fait que le confinement impose à tout le monde une baisse évidente d'activité, je dois pendant une grosse semaine rester allongée le plus possible, ne même pas faire une heure d'activité sportive à la maison par jour.

Vivement la semaine prochaine, et les visios avec mon prof !

Donc la nutritionniste m'a (elle aussi, comme tous ceux des médias) recommandé de manger, mais de diminuer un peu mes portions. Des féculents genre trois fois par semaine, pas plus. Ça c'est pour la perte de poids, ça ne s'applique pas à ceux qui ne veulent pas maigrir.

Et en revanche, d'augmenter la part de protéines pour éviter (ou au moins limiter) la perte musculaire. Oh P.... vite que je puisse reprendre le renforcement musculaire !

Et elle a beaucoup insisté sur le fait que je dois manger, car oui, je suis excessive, et si je m'écoutais j'arrêterais... J'en ai ma claque de ces kilos qui me pèsent tant, dans tous les sens du terme. Mais ne vous inquiétez pas, au fil de mes erreurs (que je sais reconnaître, accordez-moi au moins ça, ce n'est pas le cas de tout le monde de savoir admettre s'être trompé...) je sais qu'il faut manger quoiqu'il arrive.

Alors je vais manger du fromage blanc. les yaourts, rien à faire, ça ne passe vraiment pas. Le fromage banc, ça va finalement.

Par exemple ce matin, en me levant, jus de citron et café.

Après ma première série d'exercices de rééducation, un vrai petit déjeuner. Avec du thé vert, je ne bois plus qu'un seul café le matin maintenant.

Ce midi, une salade avec deux tranches de jambon blanc, jeunes pousses, concombre, coleslaw, et une infusion.

Dans l'après-midi, j'ai mangé une pomme en buvant une infusion.

Ce soir, Chéri a cuisiné une épaule d'agneau avec des salsifis, des oignons et des petites pommes de terre.

Au cours de la journée, j'ai fait dix fois les exercices recommandés par le kiné, auxquels j'ai ajouté, sur conseil de Philippe, des monters de genoux, très lents (pour le moment je ne monte pas haut, mais je gagne quelques millimètres à chaque série, et je travaille l'équilibre), et des dips (sortes de pompes à l'envers), ça, ça me fait bien travailler les bras;-)

J'ai fait les séries de ce matin sur le balcon, au soleil... Bon, avec le grillage de sécurité pour les chattes, ça fait un peu confiné c'est le cas de le dire, mais c'est très agréable d'être ainsi assise sur le balcon au soleil, dans le doux air printanier.

Mon genou droit est gonflé et moins flex que le gauche ça se voit, mais de jour en jour ça revient. Je suis même drôlement contente de pouvoir plier ainsi quatre jours après l'opération:-) Avec une douleur qui s'atténue sensiblement.

Grâce aux glaçages et aux massages aussi je pense.

En revanche je suis encore fatiguée, vraiment. Et les exercices de rééducation me fatiguent...

Voilà, pour le moment les journées passent vite, ponctuées par les exercices toutes les heures (ne me dites pas que j'en fais trop, c'est la recommandation du kiné et du chirurgien), les coups de téléphone.

Merci pour vos gentils mots, en commentaires ou en message:-)

J'espère que vous allez tous bien ?

C'est fait... de justesse... mais c'est fait

Publié le par imaginer

C'est fait... de justesse... mais c'est fait

Me revoilà... Pas beaucoup d'énergie ces derniers jours pour écrire. Je vous raconte ?

Il était donc prévu depuis ma visite à la clinique du genou début mars que je sois opérée du ménisque ce lundi 16. Entre temps, il s'est passé tout ce que vous savez avec les mesures prises au jour le jour contre le COVID-19.

Vendredi 13, la clinique m'appelle, me disant que l'opération est maintenue, l'intervention du chef de l'état ne réquisitionnant pas les cliniques privées. Et demandant le report des opérations juste pour les patients âgés de 70 ans ou plus.

Puis, samedi, annonce de la fermeture des cafés, restaurants... tout dimanche je me suis demandée si la clinique allait m'appeler pour annuler. Mais non.

Je suis donc arrivée comme convenu lundi matin à 7h30. Au bureau des admissions ils m'ont confirmé que mon opération était maintenue, mais que j'étais la dernière. Le gouvernement ayant décidé le report de toutes les opérations non urgentes et de réquisitionner toutes les cliniques pour soutenir les hôpitaux.

Ils m'ont installée dans une chambre, prévue pour trois patients ambulatoires mais où j'étais seule, me disant que je serais descendue au bloc à 9h30. le brancardier est en fait venu me chercher à 10 heures, et j'ai ensuite attendu dans la salle devant le bloc opératoire.

J'étais seule, alors qu'habituellement m'a dit le chirurgien, dans cette salle, comme dans la salle de réveil, il y a de nombreux patients...

Vers 10h30 l'anesthésiste est venu pour la dernière visite de contrôle, puis j'ai été emmenée au bloc. L'anesthésiste a donc pratiqué une rachis sais plus quoi, enfin comme une péridurale quoi, en me piquant dans le dos.

Et au bout de quelques minutes, je ne sentais plus mon corps, du nombril aux orteils. J'aurais préféré une anesthésie générale, l'impression de fourmillement dans le corps était désagréable, et j'étais persuadée que je n'avais plus mes jambes... quand j'ai dit ça à l'anesthésiste, il m'a prouvé que si, en mettant mes jambes sur ses épaules... Naturellement je n'ai rien senti, mais je voyais mes jambes en l'air. Ma tête s'est mise à tourner, j'ai réussi à en rire avec eux, mais je n'étais pas fière.

Ils ont ensuite installé un "champ chirurgical" donc je ne voyais rien. J'ai entendu le chirurgien arriver, me dire quelques mots... Et soudain s'exclamer, tout guilleret "Voilà, j'ai la languette qui vous fait tant souffrir". Je ne m'étais même pas rendue compte qu'il avait commencé. 

Le tout a duré une demi-heure, j'avais la tête qui tournait, cette sensation désagréable de ne plus avoir de bas du corps. Puis ils ont enlevé le champ opératoire, et comme ils n'avaient pas éteint l'écran, j'ai vu l'intérieur de mon genou...

Finalement, l'opération a consisté à faire deux petits trous, l'un pour introduire la caméra permettant de repérer sur grand écran le morceau de ménisque à enlever, l'autre, pour introduire la pince servant à retirer la languette d'os en question.

J'ai reçu le compte-rendu opératoire tout à l'heure par courrier, heureusement que je n'ai rien vu en fait, et rien senti, beurk...

En salle de réveil, j'avais toutes les infirmières pour moi, puisque j'étais la seule patiente. le chirurgien est venu me voir à deux reprises, me disant que j'avais conservé pendant l'opération le sens de l'humour qu'il avait remarqué lors de la consultation. Tant mieux, je n'avais pas totalement perdu la tête pendant l'anesthésie alors....

Ils m'ont remontée dans ma chambre vers 13h30 je crois. Mes jambes commençaient à se réveiller et faisaient des mouvements incontrôlés. Puis la douleur est arrivée...

Ils m'ont donné une heure après un en-cas, mais j'avais des nausées et n'ai rien pu avaler. Ils ont mis un anti-nauséeux dans ma perfusion. j'avais peu de tension (9-6), la tête qui tournait... et mal. Je n'ai pas bronzé comme par miracle, c'est la bétadine;-))

A 17 heures le kiné est passé, me montrant les séries d'exercices à faire les dix jours suivant l'opération.

Puis le chirurgien est repassé, s'assurer que tout allait bien, et me dire que je pouvais sortir. Que je dois passer le plus de temps possible allongée, juste me lever pour aller aux toilettes, à table... Et faire mes séries d'exercices sur mon lit. Au moins une semaine.

Chéri m'attendait et nous sommes rentrés en taxi à 18h30.

La soirée a été... douloureuse...très douloureuse... J'ai fini par m'endormir à minuit, assommée de douleur.

Mardi a été une journée aussi très douloureuse. Le chirurgien m'appelée mardi matin pour s'assurer que j'avais dormi, pas eu de malaise, et m'a dit d'enlever mon gros bandage, et de ne garder que les pansements spéciaux qui maintiennent les fils qui seront enlevés dans dix jours.

 

Oui, j'ai eu beaucoup de mal à venir à bout de la grosse croix au marqueur et de la bétadine, mais aujourd'hui"qui ça y est, j'ai retrouvé ma jambe propre.

Je fais mes exercices toutes les deux heures comme me l'a dit le kiné. Puis je glace et je masse le creux du genou. 

Hier soir, enfin je me suis endormie sans mal, je n'en pouvais plus, après deux jours et deux nuits douloureux. L'air de rien en plus ces séries d'exercices me fatiguent. J'ai dormi dix heures d'affilée. Et ce matin mon genou avait un peu dégonflé et la douleur s'est beaucoup atténuée. Il irradie moins et est moins chaud. Comme je ne peux pas prendre les anti-inflammatoires ordonnés au départ par le chirurgien (et qui lundi m'a dit de ne surtout pas les prendre), alors il faut que mon corps se débrouille seul pour enlever l'inflammation. Apparemment mes défenses immunitaires sont bonnes, puisque trois jours après l'opération, je sens un réel mieux.

Philippe (le prof de sport) m'appelle chaque jour, et lui qui a été opéré des ligaments croisés des deux genoux, m'a donné des astuces pour retrouver la flexibilité au mieux. Je travaille donc en plus du genou lui-même le verrouillage des quadriceps, les ischios. Et en effet ce soir, ma flexion du genou opéré s'est nettement améliorée.

A partir de lundi ou mardi il me donnera des cours par Visio à travers nos ordis. Je ne sais pas combien de temps va durer le confinement, plusieurs semaines sans aucun doute, donc dès que je vais retrouver de la mobilité je vais avoir envie de faire de l'exercice. Et lui, idem, en confinement, ne pouvant aller au collège ni entraîner son équipe, fait des programmes en visio.

En ce moment, côté sport, se met en place une belle solidarité. Des dizaines de coachs font des vidéos sur les réseaux sociaux, d'exercices à faire chez soi. Je parle là d'un sujet qui me passionne nous sommes bien d'accord, nul n'est obligé d'y souscrire. Mais je trouve ça chouette côté sport.

De même, chaque soir à 20h Chéri et moi sommes sur notre balcon pour applaudir de toutes nos forces, et ce sont quelques minutes de communication, de chaleur avec d'autres êtres humains, c'est précieux en ce moment.

Bref, le blog n'a pas pour vocation d'analyser la situation actuelle. Je ne vais pas en parler beaucoup. Ne croyez pas que je m'en fiche, bien au contraire, simplement je ne suis pas scientifique ni économiste, mon opinion n'apporterait pas grand chose... 

Demain en revanche je vous parle alimentation:-)) J'ai passé une heure au téléphone hier avec la nutritionniste.

Douce soirée, et plus que jamais prenez soin de vous, de ceux que vous aimez, et ne soyez pas avare de le leur dire...

Personne ne peut m'arrêter...

Publié le par imaginer

Personne ne peut m'arrêter...

En vrac, paroles de sportifs :

 

Personne ne peut m'arrêter à part MOI !

 

Agissez en vainqueur, pas en victime. 

 

Ayez votre rêve dans la peau. 
(faites corps avec)

 

Votre puissance est dans votre routine, ce que je fais tous les jours de façon répétée. (Plus grand est le rêve, plus grand est l'effort)
Ayez une routine et tenez-vous y !

 

Si vous voulez être meilleur que la moyenne, vous devez faire plus que la moyenne.

 

LES PERSONNES QUI NE LE FONT PAS ONT TOUJOURS PLUS À DIRE SUR LA FAÇON DONT CELA DEVRAIT ÊTRE FAIT.

 

Votre vie est le reflet des normes que vous vous êtes fixées.

 

C’est parce qu’on s’imagine tous les pas qu’on devra faire qu’on se décourage, alors qu’il s’agit de les aligner un à un.

 

L’optimiste ne refuse jamais de voir le côté négatif des choses ; il refuse simplement de s’attarder dessus.

 

Fais ce que tu veux,
où tu es avec ce que tu as sous la main et ne sois jamais satisfait.
Ne sois jamais satisfait de toi même !
Sache toujours que peu importe où,
tu peux apprécier davantage,
tu mérites davantage.

 

Savoir ce que tu veux t’aidera à clarifier tes buts. Le dire c’est arriver à le formaliser et le rendre réel dans ta tête et dans ta vie. Ensuite il faut aller au bout de sa pensée et décrocher la médaille ! Le courage c’est être et faire en étant fidèle à ses valeurs. Tu es capable d’être la meilleure personne au monde qui atteindra les sommets les plus hauts et les plus valeureux !

 

Je sais que tu as un rêve. Un rêve au fond de toi-même que tu as toujours caché. Donne-toi à fond pour le réaliser. Continue à apprendre et à te développer pour devenir la personne capable d’atteindre cet objectif. Si tu veux atteindre des résultats que tu n’as jamais eus dans le passé, tu dois faire des choses que tu n’as jamais faites dans le passé.

 

Je veux savoir jusqu’où je peux aller, je veux voir tout ce que je peux réaliser, je veux aller aux limites du possible !

Publié dans La vie..., Sport

Partager cet article

Repost0

Dormir

Publié le par imaginer

Dormir

Il faut vraiment que je me penche sur mon sommeil. Depuis quelques semaines je dors mal, très mal. Alors certes, mon genou me lance et ça me réveille à plusieurs reprises dans la nuit, certes je me suis fait du souci pour Chéri, certes je cogite sur le boulot... mais jamais de ma vie, même à des périodes vraiment sombres, je n'ai si mal et si peu dormi...

Le sommeil m'a toujours sauvée, permis de tenir dans toutes les situations car je dormais bien, d'un sommeil récupérateur.

En ce moment, je ne me couche pas avant une heure du matin et à cinq heures max je suis éveillée. Ce matin encore à 5h30 j'étais prête, douche prise, en tenue de sport, en train de boire mon café. Alors que ma séance de sport n'était qu'à huit heures, à la maison en plus, donc aucun temps de déplacement.

En effet vu la pluie, nous étions convenus hier soir que Philippe vienne à la maison. Et là, quelle séance... Bon, j'ai pris ma revanche au concours d'abdos, j'ai gagné aujourd'hui, mais la vache, ça brûlait !! Seul le mental et l'orgueil m'ont empêchée de lâcher pendant les deux dernières séries. Il les fait de plus en plus longues les séries en plus !!

Et, grande joie, les étirements commencent à porter leurs fruits. Après la joie de toucher terre en me pliant jambes tendues, ce matin j'ai pu m'asseoir sur mes talons. Jamais je n'y suis arrivée de ma vie ! Mes fessiers restaient à au moins dix centimètres de mes talons !

Autre joie, les pompes. J'ai fait 25 pompes d'affilée. Des vraies de vraies, pas à genoux. Philippe m'a dit que vraiment, je suis incroyablement musclée (hé oui quand même on n'a pas fait semblant de bosser avec mon JC)... Pas tant de femmes que ça qui font des pompes sur la pointe des pieds. Je vais aussi les travailler seule, entre deux séances les pompes, car ça fait travailler tout le corps, et ça affine les muscles des bras.

Bon là, je le vois demain matin au stade, à priori demain il ne doit pas pleuvoir. Mais ensuite je ne le revois que mardi alors il va me donner de jolies séries de pompes, abdos, gainage à faire entre-temps. Et toujours les étirements pour m'assouplir.

Je fais tout cela avec bonheur, même si c'est dur, répétitif, mais je sais que cela va renforcer mes points faibles, affiner ma silhouette en attendant de courir. 

A la fin de notre "concours" d'abdos, je me suis mise à pleurer. Totalement incontrôlé. Ces séries ont été tellement difficiles, les abdos me brûlaient, et les deux dernières séries, je les ai faites au mental, alors les larmes sont sorties... Philippe m'a dit que c'était normal, que je crie, que je pleure, que j'aie la chair de poule, envie de vomir, tout cela est normal.

Il m'a dit que j'ai beaucoup progressé en un mois, en souplesse, en légèreté, en proprioception, en équilibre... 

Après la séance, à neuf heures, mon café du matin était loin. Je me suis fait un thé vert, et ai déjeuné d'un petit bol de la compote de pommes faite hier, plus quelques amandes.

Ensuite, j'ai fait mon dossier d'admission à la clinique. Maintenant ça se fait en ligne les admissions pour les opérations.

Pour le déjeuner, exactement comme hier soir. Poulet, haricots verts, brocolis, champignons vapeur. En petites quantités je vous l'accorde:-) Avec une infusion.

Et au dîner, une petite salade, suite et fin du poulet, salade et tomates cerises. Puis une infusion.

C'est dur, je ne vais pas vous cacher que c'est dur...

Demain matin séance de sport donc. Puis nous partons en tout début d'après-midi pour Charleville.

Je vous souhaite donc un excellent week-end:-)

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>