Un nouveau lundi

Publié le par imaginer

Un nouveau lundi

Ce matin séance d'escaliers aux Tuileries, j'adore... surtout à la fin de la séance Philippe m'a lancé un petit défi tout mimi. Monter en une minute le maximum de fois "nos" escaliers, constitués de 16 marches. La première fois, j'ai fait cinq montées et descentes, six la deuxième....

Demain matin, rendez-vous au stade, j'aime tellement que nos séances soient si variées.

Avant la séance, j'ai bu un café, après la séance, un thé. Pas de petit déjeuner. Cette semaine, c'est sans petit déjeuner, uniquement deux repas par jour. 

Au déjeuner, ratatouille, deux oeufs et kiwi.

J'ai passé l'après-midi au téléphone à relancer tous les organismes pour les dossiers concernant mes parents... Ca n'avance pas vite...

Et à 16H30, coup de téléphone. Ma mère est aux urgences. Elle est tombée, s'est arrachée le menton.Les pompiers l'ont emmenée aux urgences pour des examens. Scanner de la tête, elle a mal à la tête, radio des mâchoires. Suspicion de côtes cassées. Il devient urgent que ma mère déménage, tout devient urgent !

Mon frère est quand même à une heure de route, et moi, avec les deux-trois trains quotidiens vers Charleville (quand ils ne sont pas annulés), il me faut au moins une demi journée pour arriver. Et même si je loue une voiture pour y aller, avec la circulation pour sortir de Paris, il faut au minimum quatre heures... Ou alors je vais en train à Reims, je loue une voiture à Reims... Bref, une expédition quel que soit le moyen choisi... 

Alors que des TGV Paris-Reims avec un trajet de 45 minutes, il y en a toutes les heures... C'est la portion Reims-Charleville qui est inexistante. Et je ne parle pas d'argent, mais un Paris-Charleville, vu que c'est une ligne peu rentable, coût plus cher qu'un Paris-Bordeaux ou un Paris-Marseille. Donc ça fait un joli budget...

Donc, d'ici cet automne, il faut que ma mère soit à Reims, à quelques pas de chez mon frère, et 45 minutes de TGV pour moi. Et naturellement que mon père soit à Reims, dans un établissement en plein centre, que ma mère puisse aller le voir souvent. Mon frère habite en plein centre de Reims, près de la gare, ma mère pourra aussi venir passer des séjours chez nous à Paris. 

Ma mère a tellement hâte de déménager, être seule dans la maison lui est devenu insupportable. Elle veut être près de nous, près de son mari, elle est terrifiée.

Inutile de vous dire que je n'avais pas vraiment faim pour le dîner. Chéri, ayant peur que je ne mange pas s'est mis à cuisiner des pâtes au pesto. Il sait comme j'aime le pesto, avec plein plein plein de basilic. Alors j'ai mangé des pâtes au pesto, avec des haricots plats sautés dans de l'ail:-) Et je me suis régalée.

Passez une douce soirée. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Evelyne 16/06/2020 15:40

C'est très dur de ne pas pouvoir être plus présente ,j'espère pour vous que vos parents seront sur Reims très bientôt. Bon courage

PaoDora 15/06/2020 22:37

J'ai de la peine pour ta maman, se sentir seule dans une si belle maison qu'elle a aimé mais vide désormais...J'espère qu'elle se remettra vite et que vous pourrez vite mettre en place tout ça. Courage à vous tous. Des bisous