Le sport en liberté

Publié le par imaginer

Le sport en liberté

Ou presque. Les Tuileries sont ouvertes. En revanche la station de métro la plus proche de chez nous est toujours fermée, je n'ai toujours pas compris pourquoi... enfin pas grave j'ai marché pour aller à la suivante. Et comme en descendant les escaliers je n'avais pas encore mis mon masque, j'attendais pour le mettre d'arriver sur le quai, je me suis faite rappeler à l'ogre par des policiers...

En plus il était 6h30 du matin, et je n'allais pas travailler, j'allais juste au sport, donc ils étaient moyen contents les policiers... On ne peut prendre les transports pendant les heures de pointe que pour aller travailler...

Mais bon, une fois arrivée à destination (15 minutes de métro), j'ai retrouvé Philippe, et le si beau jardin des Tuileries. Quel plaisir !!

Et là, ouh là là, faire une séance d'escaliers après trois mois sans en faire, mollets, ischios et fessiers se sont plaints:-)) On verra demain si je peux marcher, Philippe m'a dit que j'aurai peut-être un peu de mal;-))))

Il m'a dit qu'il a fait une bien belle séance bien rude, bien chargée, pour tester où j'en étais. C'est sûr qu'avec tous les kilos en moins j'ai fait des montées plus rapides, avec un rebond silencieux, pas lourd... Même en montant les escaliers deux par deux.... C'était trop bien !

Demain, il m'a promis une séance haut du corps corsée... Demain c'est à 7h30, ça me convient bien. Il fait encore frais, il n'y a personne dans les parcs à cette heure là. Il m'a promis que jusqu'au 15 juillet (son départ en vacances), je vais en baver comme jamais...

En rentrant à 8h30, j'ai pris mon petit déjeuner. Oeuf, jambon, amandes (photo ci-dessus).

J'ai ensuite appelé la clinique où mon père est depuis cinq semaines, puisqu'enfin nous sommes le 2 juin et que les Ardennes viennent de passer en zone verte. Ils acceptent en effet que les patients soient visités à partir de vendredi. Une visite de 20 minutes, une fois par semaine, une seule personne.

Comme nous allons à Charleville dès vendredi matin, j'ai pris le créneau encore disponible vendredi pour ma mère. Je l'accompagnerai et attendrai dans le hall, au cas où ça ne se passerait pas bien... Normal que ma mère le voit en premier, elle commence à se laisser dépérir de ne pas pouvoir le voir. J'aurais voulu être avec elle au cas où... 

Si mon père ne la reconnaît pas, ou lui fait des reproches... Bon, je serai dans le hall et nous restons jusqu'à dimanche soir, elle ne sera pas seule.

J'ai ensuite appelé mon frère dont c'est l'anniversaire, puis j'ai pleuré... Encore...

Ce midi au déjeuner. Colin lieu grillé, un oeuf dur, laitue, concombre, radis.

Ce soir, le reste des mélanges de légumes d'hier soir. Et j'ai ajouté une courgette que j'ai cuisinée avec des petites tomates.

Passez une belle soirée vous tous...

Dans notre rue, où il y a de chaque côté de notre immeuble bar à vin, bar à bière, pizzéria et brasserie sur moins de 50 mètres, les terrasses et trottoirs sont bondés, et règne un joyeux brouhaha... Que c'est agréable d'entendre ça:-))))

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article