Jeudi ...ouf ouf ouf...

Publié le par imaginer

Jeudi ...ouf ouf ouf...

J'étais fébrile en attendant l'intervention d'Edouard Philippe. Chéri va-t-il pouvoir venir avec moi à Charleville la semaine prochaine ? Vais-je pouvoir voir mon père ?

Oui oui oui la limite des 100 kilomètres est levée, plus besoin de justification, donc Chéri peut venir avec moi. Car si j'ai pu aller deux fois à Charleville pendant le confinement, et une fois depuis le déconfinement, cela a été compliqué et laborieux, et surtout je suis restée cinq jours, et ce n'était joyeux pour personne d'être ainsi séparés. Mon choix, c'était laisser Chéri seul, ou ma mère seule... Quel bonheur de partir avec Chéri !!!!!!!!!!!

Voir mon père, on en saura plus la semaine prochaine, j'appelle la clinique tous les jours de toute façon.

Ce matin, Philippe est venu à la maison pour notre séance. J'en ai bavé, la transpiration gouttait à terre:-) Et vous le voyez, mon tee-shirt est bien mouillé, et encore plus dans le dos, j'adore:-)

Demain, séance en visio, puis long week-end pour que Philippe décompresse un peu, et dès mardi, ENFIN, nous pourrons nous retrouver à l'extérieur. Au stade, non, les stades apparemment n'ouvriront que fin juin, mais dans un parc oui :-)))))))))))))))))))))

Il va lui aussi reprendre les cours dans son collège à priori, puisque les collèges d'Ile de France rouvrent la semaine prochaine.

Il est parti à 11h30, je n'ai donc pas pris de petit déjeuner. J'ai déjeuné à 13 heures. Des Sot-l'y-laisse de dinde, et la suite de la ratatouille d'hier.

Cet après-midi, j'ai retravaillé mon CV, ma lettre de motivation, répondu à quelques annonces. D'une part, parce que j'ai envie de travailler, ça commence à me démanger. D'autre part parce que les "chasseurs de tête" me disent qu'il y a des recrutements en ce moment, que peu de gens cherchent et préfèrent attendre septembre. C'est effectivement ce qui s'est passé la semaine dernière. J'ai commencé à chercher début juillet, et signé mon contrat de travail début août.

Alors si je peux me faufiler dans un poste avant septembre... On verra, la dernière fois j'ai trouvé dès mon premier entretien, cette fois ça prendra peut-être plusieurs mois...

Mais j'ai retrouvé l'envie. L'envie d'agir, de travailler. Ces derniers mois, j'ai fait un cheminement intense. Psychologique, force mentale, physique... Et même sans anti-dépresseurs depuis maintenant plus de six mois, je ne me suis pas sentie aussi bien et vivante depuis des années.

Malgré le chagrin et l'angoisse qui m'étreignent pour mes parents, ma force vitale est revenue comme avant le but-out. Reste juste le sommeil à réparer.

J'ai travaillé très dur pour cela depuis plusieurs mois, réellement très dur. Je me suis profondément remise en question, recentrée sur moi, et décidé d'écouter mon coeur, mon corps, mon instinct... De plus, avoir eu plusieurs amis atteint de la COVID (oui, l'académie française a expliqué que COVID est féminin), dont une, qui est sortie la semaine dernière de l'hôpital après deux mois en réanimation m'a fait relativiser beaucoup de choses. Et elle en a maintenant pour au minimum six moi de rééducation.

Vivre le présent, saisir chaque bonheur. Ne pas se retourner tout le temps sur ce qui a été et ne sera plus, ni se plaindre de tout au lieu de voir le positif. Prendre conscience que nous ne sommes pas grand chose, savoir rester humble, ne pas juger, ne pas décréter que certains sont comme ci, comme ça, et devraient faire ci et ça.... 

Ne pas avoir une trop haute idée de soi-même, aucun être humain n'est supérieur à un autre...

En milieu d'après-midi j'ai eu faim, et me suis fait un goûter avec ce qui me faisait envie sur le moment. Kiwi, pamplemousse, pain intégral que j'ai grillé et beurré, et des radis.

Ce soir au menu, salade composée. Laitue, betterave rouge, radis, cornichons, oeufs durs (enfin, mollets en fait). Les photos sont vraiment moches, désolée. Déjà en temps ordinaire je suis une piètre photographe, mais là vraiment ce soir ça dépasse tout. Pardon ma jolie Karin, toi qui es si bonne photographe;-))

Très douce soirée à vous tous:-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Séraphia 31/05/2020 19:26

Oh oui ouf ! Nous pourrons aller à plus de 100km porter assistance à ceux que nous aimons. Ma mère a fait un infarctus pendant le confinement. Je partage donc ton soulagement !