Ouf Noël est passé

Publié le par imaginer

Ouf Noël est passé
Bon voilà, il est passé ce Noël. Pas si mal… Je n'avais vraiment pas envie, mais alors pas envie du tout.
Je suis allée travailler le 24, le bureau était vide (comme aujourd'hui d'ailleurs).
Je suis partie à 17 heures, rentrée à 18. J'avais l'impression, non pas d'être veille de jour férié, mais vendredi soir.
J'ai appelé mes parents. Puis mon frère. Il m'a dit que j'avais la voix morne et creuse. Triste. Ben oui… Fatiguée… Physiquement… Moralement… Triste et même plus, de ne pas être avec mes parents qui en ont besoin en ce moment.
La SNCF a encore annulé mes billets de train pour le week-end qui arrive (troisième week-end d'affilée). J'en ai repris pour le vendredi 3 janvier. Et j'essaie de trouver une voiture de location… Mais il n'y en a pratiquement pas à louer, et elles sont louées pour un week-end le prix de deux voire trois semaines habituellement…
Bref, pas grave diront certains…
Après avoir raccroché avec mon frère, Chéri et moi nous sommes offerts nos cadeaux en prenant l'apéritif. Puis avons dîné légèrement (enfin moi, je n'avais pas faim du tout, l'estomac noué). A 22 heures, mes yeux ont commencé à se fermer, je suis allée me coucher. Pour me relever en catastrophe à 23 heures, prises de vomissements violents. Je ne crois pas avoir jamais eu si mal à l'oesophage en vomissant. Je vomis presque tous les soirs en ce moment. J'ai au départ mis cela sur le compte du stress, de la fatigue etc... mais maintenant, au vu des douleurs, j'ai bien peur que ce soit mon œsophage qui aille mal.
J'ai appelé le gastro, je dois rappeler lundi il est en congés et son assistante aussi.
Je sais qu'il va me faire passer une fibroscopie, il n'est pas extra lucide et ne voit pas mon "intérieur" à l'œil nu… De toute façon, on le sait lui comme moi que l'endomachin est destiné à évoluer, on ne peut que surveiller de près pour réagir vite…
Puis de toute façon je crois que je m'en fous. Non, ce n'est pas vrai je ne m'en fous pas, je veux vivre…
J'ai ouvert les deux dernières cases des calendrier de l'Avent, celles du 24 donc.
Le Chocolat de poche a joliment terminé avec un chocolat à la framboise.

Et le Mary Cohr en beauté avec une superbe huile pailletée:-)

Merci encore ma jolie Karin pour ce beau cadeau.

Hier midi nous avons donc déjeuné chez les parents de Chéri. Ça m'a fait plaisir de voir son frère et sa belle-soeur venus des Etats-Unis avec les enfants. Ca faisait longtemps qu'on ne les avait pas vus. 
Nous y sommes allés et revenus en taxi. Montmartre - Denfert Rochereau, avec tous les paquets, à pieds, non merci:-)
La mère de Chéri avait comme d'habitude fait une très belle table.

Elle a tellement de vaisselles, de nappes, de chemins de table, de verrerie, d'argenterie etc... que je n'ai jamais vu deux fois la table mise de la même façon. Et elle a beaucoup de goût.

Elle avait aussi fait du foie gras. Parfait. Bien cuit. Bien assaisonné. Parfait quoi. Bon j'ai peu mangé, toujours cette appréhension de vomir.

Nous avons passé un moment agréable. Dans mon esprit j'étais en week-end plutôt qu'à Noël. Rien à faire, cette année, je ne suis pas dedans...

Bon voilà l'essentiel de ces deux derniers jours, je reviens demain ou ce week-end pour vous parler de l'alimentation. Je sais précisément ce que je vais faire dès le deux janvier.

Passez une douce soirée.

Publié dans La vie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sourisverte 27/12/2019 09:58

Claude... Que dire... "Pas grave diront certains", de ne pas pouvoir aller voir tes parents qui traversent un moment difficile? Mais qui pourrait dire ça? Plein de pensées amicales... J'espère qu'il y aura une solution pour ce week-end.